Archives Mensuelles: mars 2012

Journée de la Francophonie

Concert et cocktail
Les ambassadeurs des pays membres de la Francophonie ont le plaisir de vous convier à un concert de J.P. Lite Band le :

samedi 31 mars à 19h00
au Centre Culturel SIMSAN

Répertoire festif de chansons francophones !
Le concert sera suivi d’un cocktail et d’une dégustation de mets francophones.

Pour plus d’informations, se reporter au document ci-joint :

Fête de la Francophonie 2012

Publicités

Salon étudiants à Séoul

L’Espace CampusFrance Corée participe en avril au «Salon Etudiants-Korea Study Abroad Fair», une opération consacrée à la promotion des études supérieures à l’étranger.
Dates : 7 et 8 avril 2012, de 11h à 17h
Lieu : Hall C au COEX Objectifs du “Salon Etudiants – KSAF” (코엑스 3층 C홀)

1. Orientation personnelle pour les étudiants désireux d’étudier en France. C’est également une occasion de rencontrer des anciens qui ont étudié dans divers domaines et de poser des questions sur les conditions d’admission dans un établissement français et sur la vie en France.

2. Offre de documents sur les études supérieures en France : Brochure «Choisir la France», Fiches filières, Procédure DAP (Demande d’Admission Préalable) et Hors DAP, Répertoire des centres de FLE, Brochure des Bourses «Blaise Pascal», Programs Taught in English.

3. Présence de l’Alliance Française. Centre d’apprentissage de la langue ouvert à tous, mais aussi lieu de diffusion de la culture francophone, l’Alliance française propose des cours de français général de tous niveaux. Possibilité d’une consultation sur les cours proposés et les divers examens et tests de français.

* En cas de pré-inscription, un billet d’entrée gratuit sera offert : salon@france.or.kr

Plus d’informations : www.korea.campusfrance.org

TransversalitéS en didactique des langues

APPEL A CONTRIBUTIONS POUR LE NUMERO 21 D’EDL

(Etudes en Didactique des Langues)

TransversalitéS en didactique des langues

Notre époque se caractérise par un développement exponentiel des savoirs ainsi que par une compréhension élargie du monde et des êtres qui nous entourent.

Néanmoins, cette accélération du cumul des connaissances s’accompagne presque inéluctablement d’une forme de fragmentation des savoirs. Si les scientifiques du XVIIIe siècle pouvaient se livrer à la fois aux mathématiques, à la physique, à la biologie pour aborder  en dernier lieu la philosophie, ceux du XXIe siècle s’écartent bien souvent de cette démarche au profit d’une spécialisation toujours plus aiguë.

En France, la mise en place récente d’organismes d’évaluation de la recherche donne aux scientifiques une raison de plus d’adopter des spécialisations toujours plus pointues car moins risquées et plus valorisantes en termes de reconnaissance institutionnelle et d’avancement de carrière. De même, les récentes récompenses individualisées octroyées par les institutions pour encourager le mérite ou la productivité, en oubliant ou en négligeant la dimension collective du travail de recherche, favorisent l’individualisme et risquent d’empêcher le partage des connaissances et la mise en commun des compétences, éléments majeurs à d’éventuelles solutions aux problèmes mondiaux : l’intelligence collective.

Un espace propice à la transversalité des savoirs est souhaitable. Certes la première étape de la construction des connaissances est celle d’une spécialisation structurante fondée sur l’accumulation des connaissances élaborées par les générations passées, la seconde étape est celle de l’innovation, un enrichissement hybride des disciplines et une prise de risques « indisciplinée ».

Le thème proposé pour ce numéro d’Etudes en Didactique des Langues est vaste ; il s’agit de s’interroger sur la place de la transversalité disciplinaire et de l’intelligence collective. Nous nous situerons dans une perspective large de la notion de transversalité dans les formes et les modalités d’apprentissage mais également dans les domaines disciplinaires (EPS, arts, musique) où ce concept est particulièrement présent.

– La transversalité permet-elle de définir et/ou développer des points d’accroche facilitateurs pour l’apprentissage d’une langue étrangère ? Dans quelle(s) mesure(s) cette notion est-elle utile aux étudiant-e-s pour capitaliser leurs apprentissages ?

– La transversalité amène-t-elle à une transgression pédagogique ? Favorise-t-elle l’autonomie des enseignant-e-s ? des étudiant-e-s ?

– Quelles sont, dans l’enseignement, les implications de cette vision qui voit se développer des concepts tels que l’intelligence collective ou la prise en compte globale de l’apprenant-e ?

– La transversalité est-elle un retour vers un « âge d’or », une époque où philosophie et sciences étaient moins cloisonnées ? Comment la transversalité permet-elle le dialogue et la coopération des disciplines ? Comment la transversalité et le croisement des disciplines peuvent-elles concourir à améliorer la qualité de la recherche ?

Les propositions de contributions peuvent se faire en français ou en anglais : article entre 10 et 15 pages développant un des aspects de la problématique pour le numéro 21 de Etudes en didactique des langues (ex. Les Après-midi de LAIRDIL) en 2012. Etudes en didactique des langues est une revue à comité de lecture international.

Les propositions peuvent être adressées par courrier électronique (lairdil@lairdil.org) ou par la poste avant le 15 juin 2012.

Réponses quant à l’acceptation des propositions avant le 30 juin 2012.

Les articles devront être remis pour le 30 septembre 2012.

Antigone

Cette année, les étudiants du département de francais de l’université SungKyunKwan présentent une nouvelle pièce de théâtre en français (sur-titrée en coréen) :

Antigone de Jean Anouilh 
jeudi 29 mars à 19h
vendredi 30 mars à 19h
samedi 31 mars à 15h et 19h
 
au « Petit théâtre », bât. de gestion (
경영관 소극장), 3ème sous-sol


Pour venir à SKKU : métro ligne 4 station Hyewha, sortie 1, puis navette de SKKU 50 m plus loin, pour 300 ou 350 wons (prévoir la monnaie). Descendre au terminus, c’est-à-dire presque devant le bât. blanc de Gestion (경영관) au-dessus d’une grande pelouse, et descendre au 3ème sous-sol.
Compter 10mn à partir du métro, il y a beaucoup de navettes.

Si vous préférez monter à pied, prendre la sortie 4 et compter 15 à 20 mn. Rue piétonne (대명) à gauche de la sortie 4, jusqu’au grand carrefour ; traverser et prendre la rue en face, à droite de Dunkin Donuts. Continuer jusqu’à l’entrée de SKKU qui sera sur le trottoir de gauche. Puis monter toujours tout droit jusqu’au bâtiment de gestion (surmontant une grande pelouse). Descendre au 3ème sous-sol.

Concours vidéo 2012

La 3e édition du concours vidéo inter-universitaire vient d’être lancée. Le thème de cette année est la création d’une publicité.

Calendrier :

Fin mars : réunion des professeurs souhaitant faire participer leurs classes
11 mai : date limite de remise des publicités
Fin mai : soirée de rencontre et de remise des prix

Pour de plus amples informations, télécharger ce document : concoursvideo2012

Pour les enseignants qui sont intéressés, contacter Berangere Lesage, Sylvie Mazo ou Emmanuel Nicolas.

 

La Francophonie dans la mondialisation

Guy Lavorel va prononcer lundi 19 mars à 17h à l’Institut Français une conférence intitulée : « La Francophonie dans la mondialisation : un espoir et un nouveau départ ».

Guy Lavorel est Président honoraire de l’Université Jean Moulin Lyon 3, Professeur de Langue et Littératures francophones, Directeur de l’équipe de recherches « Francophonie, Mondialisation et Relations internationales »


18th F, Woori Building, 10 Bonglai-dong 1 ga, Jung-gu, Seoul 100-161

Réservation par mél auprès de Mme KIM

Après la conférence, nous aurons un moment convivial autour de M. LAVOREL.

Mutations en contexte dans la didactique des langues

Appel à communications

Mutations en contexte dans la didactique des langues :

le cas de l’approche plurilingue, pluriculturelle et de la perspective actionnelle.

29 et 30 août 2012

UFR LSH, Université de la Réunion

Colloque organisé par le laboratoire CRLHOI EA4078 (Centre de Recherches Littéraires et Historiques dans l’Océan Indien Université de la Réunion)

Un peu plus de 10 ans après la parution du Cadre européen de référence pour les langues (CECRL), au lendemain de l’émergence dans les universités de masters d’enseignement et de la parution du Cadre de référence pour les approches plurielles (CARAP), qui entend développer « de façon concrète la conception de la compétence plurilingue et pluriculturelle promue par le Conseil de l’Europe », ce colloque propose de revenir sur la mise en œuvre de l’approche retenue par les auteurs du CECRL.

Le Cadre a suscité la publication de nombreux ouvrages et articles et sert désormais de base de travail, que ce soit pour l’élaboration des programmes officiels de langue, ou pour la mise en place et la description des cours que proposent la plupart  des organisations publiques et privées. On voit même les descriptions des niveaux et la perspective  actionnelle se répandre au-delà des frontières de l’Europe et pour des langues non européennes.

Le colloque sera l’occasion d’explorer l’impact de ces préconisations du CECRL sur la didactique des langues. L’attention se portera tout spécialement sur le domaine de l’apprentissage plurilingue et pluriculturel et sur les questions relatives aux mutations dans les textes et les pratiques et à la pertinence ou non de ces éléments  de politique linguistique éducative, dès lors que l’on se situe dans des contextes européens spécifiques, comme la Réunion, ou non européens, comme la zone de l’Océan Indien.

Le colloque s’articulera autour des axes suivants :

Axe 1 : Le Cadre : contextualisation des politiques linguistiques éducatives

-Quelles interprétations, adaptations de la perspective actionnelle et de la conception d’une compétence plurilingue ont été faites dans les différents textes officiels des pays européens et même en dehors de l’Europe ?

-L’approche retenue par le Cadre est-elle adaptée à tous les contextes notamment à ceux des pays non européens ? Quelle pertinence l’approche actionnelle a t-elle dans ces contextes ?

Axe 2 : Des politiques  linguistiques  à la mise en œuvre

-La promotion d’une compétence plurilingue et pluriculturelle a-t-elle trouvé un véritable écho dans les programmes  et les réalités  de la classe ?

-L’approche plurilingue et la perspective actionnelle ont-elles un impact sur la formation des enseignants ?

-Comment et dans quelle mesure la formation des formateurs d’enseignants tient-elle compte des réformes des politiques éducatives et des avancées de la recherche en didactique ?

Axe 3 : Impact et pertinence des réformes

-Quelles mutations et quelles permanences les systèmes éducatifs et les pratiques ont-ils vécu ?

-Quelles résistances – liées par exemple au système et aux représentations des acteurs – sont perceptibles ?

-Quel avenir pour la perspective actionnelle, l’approche plurilingue et pluriculturelle au vu de la diversité des contextes ?

Les éclairages apportés pourront être de natures diverses et se fonder sur des recherches en didactique et acquisition des langues, linguistique, psychologie (sociale ou culturelle), sociolinguistique, sciences cognitives, sciences de l’éducation, neurosciences…

Les propositions de communication peuvent être soumises en anglais et en français jusqu’au 15/04/2012.

Elles comprendront un résumé (environ 400 mots), 5 mots clés et 5 références bibliographiques.

Pour en savoir plus, se rendre sur le site : http://cdl.univ-reunion.fr/

Jean Dujardin

Jean Dujardin est devenu une star internationale grâce à sa prestation dans “The Artist”.  Nouveau “chouchou” d’Hollywood, il a notamment obtenu la consécration avec l’Oscar du Meilleur acteur.

En quatre films, l’Institut Français rappelle les premiers pas et l’itinéraire récent de cet enfant gâté du cinéma.

programme 
06/03
The Artist de Michel Hazanavicius
2011/ 100min/ Romance, Drame, Comédie

13/03
OSS 117, Le Caire nid d’espions de Michel Hazanavicius * CinéClub
2006/ 1h 39min/ Comédie, Espionnage, Action

20/03
Brice de Nice de James Huth
2005/ 1h 38min/ Comédie

27/03
99 francs de Jan Kounen * CinéClub
2007/ 1h 40min/ Comédie, Drame

Date : Tous les mardis à 20h20
Lieu : Cinecode Sonje (Samcheong-dong) (tél 02-730-3200)
Métro: Ligne 3, station Anguk

%d blogueurs aiment cette page :