Archives du blog

Formation à Moodle

Une initiation à Moodle sera assurée à l’Alliance Française du centre (회현), le lundi 5 mars de 14h à 16h, entrée libre.

Vous pouvez trouver ici une vidéo expliquant Les nouveautés de Moodle 2

Forum mondial de la langue française

Appel à contribution

Forum mondial de la langue française

du 2 au 6 juillet 2012 à Québec

Le Forum est un lieu de rendez-vous pour les artisans, créateurs, promoteurs et locuteurs de la langue française, qui se donnent pour objectif de dresser le bilan de la progression de la langue dans le monde et de chercher des moyens pour la rendre toujours plus présente et plus vivante au sein de la communauté internationale.

La langue française sera abordée en fonction des quatre thématiques suivantes : l’économie, le travail et la formation, les références culturelles,le nouvel univers numérique et s’enrichir de la diversité linguistique.

Le commissariat général du Forum recherche actuellement des contributeurs pouvant enrichir les réflexions de façon novatrice et créative pour élargir les horizons, par des témoignages, des entretiens, des tables rondes, des conférences, des débats, des présentations de résultats de recherche, des projections de documentaires, des colloques, des ateliers de formation, etc.

Parmi les critères de sélection…

  • Caractère novateur de la proposition
  • Lien avec les thématiques du Forum
  • Contribution à l’avancement et au partage des connaissances
  • Expérience du proposant et de son équipe
  • Faisabilité d’exécution pour l’organisation du Forum
  • Clientèles visées
  • Contribution à l’équité dans la répartition géographique
  • Prise en compte de la clientèle jeune.

Date limite

Les projets du volet « Partage de connaissances » devront être déposés sur le site Web du Forum avant minuit le 30 novembre 2011.

Je souhaite accéder au formulaire de proposition.

Courriel responsable : Organisation internationale de la francophonie

Url de référence : http://www.forumfrancophonie2012.org/

Compétences d’enseignant à l’épreuve des profils d’apprenant

Compétences d’enseignant à l’épreuve des profils d’apprenant. Vers une ingénierie de formation.
LIN-ZUCKER Miao, SUZUKI Elli, TAKAHASHI Nozomi & MARTINEZ Pierre (dir.), Paris, Editions des Archives Contemporaines, avril 2011.
ISSN : 9782813000224, 183 pages, 26 euros.

Cet ouvrage regroupant 13 contributions pose sous un éclairage actuel la question de la formation des enseignants face à la diversité des apprenants avec lesquels ils sont appelés à travailler. On est à l’interface de la réflexion sur le processus d’apprentissage et sur ce qui en découle pour les dispositifs d’ingénierie éducative, l’établissement de référentiels et le développement de compétences pédagogiques.

Vous pouvez télécharger ici la table des matières et une bonne sélection de pages gratuitement.

Quatrième de couverture

Le présent volume est né d’une Journée d’étude, organisée en 2009 par une équipe de recherche de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, Paris, l’EA 4514 PLIDAM, et plus précisément par sa composante « Enseignants et apprenants : profils, parcours, et ingénierie de la formation ». Il pose sous un éclairage actuel la question de la formation des enseignants face à la diversité des apprenants avec lesquels ils sont appelés à travailler. On est donc ici à l’interface de la réflexion sur ce qu’est l’apprentissage et sur ce qui en découlera pour la mise en place de dispositifs d’ingénierie éducative, l’établissement de référentiels de formation d’enseignants et la mise en oeuvre de compétences pédagogiques. On verra que la définition de profils d’apprenants ne conduit pas nécessairement à celle de profilage, ce qui impliquerait généralisation et stabilité, comme on le dirait pour la production industrielle. Elle devrait permettre, toutefois, une objectivation des parcours dont s’enrichira la didactique, du côté des pratiques de classe (étayage, interaction orientée, tâches et activités) et de l’organisation de l’enseignement (progression, curriculum, « scénarios » d’apprentissage). Le travail de modélisation doit in fine viser à rendre cohérente une approche de l’enseignement trop souvent encore vécue comme renvoyant à des facteurs hétérogènes et aléatoires, mais surtout indifférenciés : n’y aurait-il donc qu’une seule bonne méthodologie ? Une didactique du plurilinguisme et du pluriculturalisme est l’horizon d’attente de ce volume où sont proposées des réflexions novatrices sur les langues et les environnements culturels, préalable indispensable à l’élaboration d’outils, manuels ou didacticiels. Le lecteur verra que la préférence a été donnée aux études appuyées sur des enquêtes de terrain, la diversité des exemples enrichissant la discussion souhaitée. Nous sommes convaincus que cette discussion saura trouver ses prolongements dans la classe.

Session d’habilitation aux certifications DELF-DALF

Nous vous informons qu’une session d’habilitation pour former les correcteurs et examinateurs des examens nationaux du DELF (Diplôme d’Etudes en Langue Française) des niveaux A1, A2, B1 et B2 et DALF (Diplôme Approfondi de Langue Française) des niveaux C1 et C2 aura lieu:

 – à Séoul les lundi 27, mardi 28 et mercredi 29 juin 2011 pour l’habilitation auDELF (9h30-12h30 / 13h30-16h30) à l’Alliance française de Séoul.

– à Séoul les jeudi 30 juin et vendredi 1er juillet 2011 l’habilitation au DALF(9h30-12h30 / 13h30-16h30) à l’Alliance française de Séoul.

Pour suivre la formation « DALF », il est nécessaire d’avoir préalablement suivi la formation DELF.

Les critères pour participer à cette formation sont les suivants :

– être (ou avoir été) professeur de français dans une institution éducative (ou avoir suivi une formation à l’enseignement), Lycée français, Alliances françaises, CCF y compris ;

– avoir une compétence linguistique en français au moins équivalente à C1 (C2 pour le DALF).

Si cette formation vous intéresse, merci de nous contacter par mél pour que nous puissions vous donner de plus amples informations :

adeline.gaudel-chalancon@diplomatie.gouv.fr

L’éducation aux médias

Pour prolonger les pistes de réflexion déjà amorcées ici sur l’utilisation des médias en cours, nous vous conseillons la lecture de cet article consacré à l’éducation aux médias.

L’éducation aux médias : un kit à l’intention des enseignants, des élèves, des parents et des professionnels
Le kit est en grande partie le produit du projet MENTOR lancé par l’UNESCO avec le soutien de la Commission européenne qui a réuni des chercheurs et des enseignants spécialistes de l’éducation aux médias en provenance de tout le bassin méditerranéen. Qu’est-ce que doit être l’éducation aux médias ? Qui doit l’assurer ? Comment l’intégrer dans les programmes scolaires ? En dehors de l’école, est-ce que les familles ont leur mot à dire ? Faut-il que les professionnels y participent et de quelle manière ? Quelles stratégies doit adopter le public pour gérer les avantages et les limites des médias ? Voilà quelques-unes des questions auxquelles les auteurs tentent de répondre.
Ce kit traite à la fois les moyens d’éduquer aux médias et de s’éduquer aux médias, tout au long de la vie. Il indique une double démarche possible pour l’utilisateur, tantôt en position d’apprenant, tantôt en position d’enseignant.

Le kit de formation propose une vision complète de l’éducation aux médias
– il promeut le partage des ressources, l’accès des jeunes aux médias tout en favorisant leur esprit critique et donne des indications sur les stratégies et les outils disponibles et capitalise sur les bonnes pratiques ;
– il propose un prototype de programme d’éducation aux médias pour la qualification de base des enseignants du secondaire, mais son approche modulaire et ses concepts-clé (productions, langages, représentations, publics) s’adressent également aux adultes hors système scolaire, aussi bien aux parents, aux professionnels des médias qu’aux décideurs ;
–  il comprend des manuels à l’intention des enseignants, des élèves et des parents, ainsi qu’un manuel des relations éthiques avec les professionnels et un manuel de maîtrise de l’Internet.

Quels que soient le point de vue et la manière dont on l’aborde, le kit prend en compte les besoins d’acquisition des compétences nécessaires pour décrypter les différents genres de messages et d’informations ainsi que les enjeux de citoyenneté au-delà de l’école et de la famille. Ce qui importe c’est d’établir des liens entre les différents acteurs impliqués dans le processus de socialisation des jeunes aux médias. Dans la perspective du développement, donner des bases solides et durables pour une éducation aux médias large et systématique est un point fondamental pour répondre aux besoins actuels de partage des connaissances et de diversité culturelle dans les nouvelles sociétés du savoir.

Une section “FAQ : Foire Aux Questions” et un “Glossaire raisonné de l’éducation aux médias”

Objectifs
– Donner des bases solides et durables pour une éducation aux médias large et systématique destinée aux enfants dès leur plus jeune âge, tant à l’école que dans les familles et dans les médias.
– Proposer des documents-cadres, sous la forme de manuels, pour aider ceux qui veulent développer l’éducation aux médias.
– Aider à la formation en proposant de généraliser des modules de formation initiale et de formation continue dans les cursus à l’attention des enseignants de tous les degrés mais aussi en dehors de l’école, par des initiatives pluridisciplinaires pour introduire des actions de sensibilisation des jeunes et des parents à l’éducation aux médias.
– Sensibiliser tous les acteurs, y compris les décideurs et les diffuseurs, au fait que l’éducation aux médias est un élément fondamental d’une pédagogie de la démocratie qui permettrait à l’école de retrouver sa mission de formation du citoyen sachant lire, écrire, compter, s’informer et communiquer ;
– Développer parmi les membres du public des compétences de communication et une conscience critique autonome, capable de discernement entre les intérêts authentiques et légitimes des médias et ceux des publics ;
– Construire une nouvelle citoyenneté démocratique, active, et participative, basée sur la responsabilité individuelle et collective ainsi que sur la solidarité et la coopération par la communication ;
– Soutenir le pluralisme, la diversité culturelle, et le partage des connaissances dans une perspective de développement solidaire.

UNESCO, 2006, 205 p.

Liens vers les sources: ESEN ; UNESCO

Formation didactique pour profs de français

L’Université Nationale de Séoul accueille cette année une formation didactique ouverte aux professeurs de français. Elle aura lieu du 27 au 29 juin 2011. Les frais d’inscription s’élèvent à 50 000 wons (pour couvrir les frais de restauration).

Cette formation est organisée par la SCELLF (Société Coréenne d’Enseignement de Langue et de Littérature Françaises) avec le soutien de l’Ambassade de France en Corée &  le Département de français de la faculté d’Education (SNU).

Pour de plus amples détails, voici le le programme de la formation et la fiche d’inscription.

%d blogueurs aiment cette page :