Archives du blog

Proust et la traduction

L’équipe BK21 de formation des critiques des traductions accueille à l’Université Korea Luc Fraisse, professeur de littérature française à l’Université de Strasbourg. Il prononcera deux conférences le mercredi 16 mai 2012 de 16h à 18h dans le bâtiment Mungwadehak salle 132 (고려대 문과대학 132 강의실)

Conférence I « La philosophie de la traduction dans l’esthétique de Proust« 

Avant de composer les sept volumes du cycle romanesque A la recherche du temps perdu, de 1908 à 1922, Proust s’est signalé par la traduction en français de deux ouvrages de l’esthète anglais John Ruskin, La Bible d’Amiens et Sésame et les lys, parus au Mercure de France en 1904 et 1906. Cette expérience directe de la traduction donnera ensuite lieu à une réflexion beaucoup plus générale, aboutissant à la maxime célèbre du Temps retrouvé, selon laquelle « le devoir et la tâche d’un écrivain sont ceux d’un traducteur ». On peut ainsi reconstituer le parcours proustien, de la pratique à la théorie de la traduction, parcours qui traverse les théories du langage qui ont été enseignées au futur écrivain lorsqu’il préparait sa licence de lettres et philosophie à la Sorbonne en 1893-1895.

Conférence II « Les principes de composition de la Recherche du temps perdu« 

La composition du cycle romanesque A la recherche du temps perdu est ce à quoi son auteur, Marcel Proust, affirme avoir apporté le plus de soin. Mais c’est une composition voilée, cachée, dont il faut essayer de retrouver les principes. De multiples modèles viennent s’y superposer, de Dante à Descartes, des cathédrales aux écrits psychothérapiques que l’on commençait à conseiller d’écrire aux névrosés à cette époque. Que signifient le clivage entre temps perdu et temps retrouvé, et la distinction des trois âges dogmatiques de l’âge des noms, l’âge des mots et l’âge des choses ? Les cent cahiers manuscrits où s’est élaboré le cycle romanesque apportent aussi de nombreuses réponses pratiques permettant d’approcher ce mystère.

Colloque CFAF avril 2012

Le colloque de printemps, organisé par l’Association d’études de la culture française et des arts en France (CFAF), se tiendra à l’Université Korea le samedi 28 avril 2012.

Ce colloque aura pour thème « L’Etat actuel et perspectives d’avenir des échanges culturels et artistiques entre la Corée et la France« .

Nous aurons 9 intervenants spécialistes du domaine de la culture et des arts entre les deux pays : 3 pour la session plénière sur l‘éveil de la France aux arts et à la culture coréens, 3 pour la première session parallèle sur la Littérature et Traduction et 3 autres pour la session parallèle  Spectacles, Expositions et Image.

Ce colloque nous permettra de connaître la situation actuelle dans le domaine des relations culturelles et des échanges artistiques entre les deux pays et d’en ouvrir de nouvelles perspectives.

Le programme, en coréen et en français, est téléchargeable ici : prog CFAF04-12 Vous pouvez trouver un plan du campus en bas du programme. Il y a deux moyens de s’y rendre en métro :

– ligne 6, station Anam, sortie 2, puis entrée par la « porte arrière » de l’Université Korea, bâtiment Oudang kyoyang gwan au 6e étage ;

– ligne 6, station Koryo Univ., sortie 1, puis entrée par la porte principale de l’Université Korea, bâtiment Oudang kyoyang gwan au 6e étage.

Journée de l’Institut d’études de traduction et de rhétorique

L’Institut d’études de traduction et de rhétorique propose une journée d’études le samedi 12 novembre de 14h à 18h à l’Université KOREA en salle 215 (Faculté des Lettres).

3 conférenciers vont intervenir : Franck BARBIN, CHO Sung Eun et PARK Sang Jin.

Vous pouvez télécharger le détail du programme au format pdf :  affiche journée traduction Korea

%d blogueurs aiment cette page :