Archives du blog

CRAPEL : PRATIQUES D’ACCOMPAGNEMENT(S) DES APPRENANTS

Le numéro 32 des Mélanges CRAPEL (numéro spécial) « PRATIQUES D’ACCOMPAGNEMENT(S) DES APPRENANTS EN PRÉSENTIEL ET À DISTANCE », coordonné par A. Chateau et D. Macaire, vient de paraître en 2012.

Il est maintenant disponible en ligne à l’adresse suivante : http://www.atilf.fr/spip.php?rubrique599

Il contient les articles suivants :

Anne Chateau, Dominique Macaire
Pratiques d’accompagnement(s) des apprenants en présentiel et à distance : Introduction
Maud Ciekanski
L’analyse ergonomique du travail d’accompagnement du conseiller dans les systèmes d’apprentissage autodirigé
Emmanuelle Carette, Eglantine Guély et Myriam Pereiro
Création et accompagnement d’un centre de langues privé : un exemple de collaboration entre recherche en didactique des langues et entreprise
Nathalie Gettliffe, Anne Delhaye, Julie Dittel
Nouvelles pratiques d’accompagnement pour un centre de ressources et d’apprentissage en mode hybride : de l’individu, au groupe,  à la communauté d’apprenants
Annick Rivens Mompean
Articuler des dispositifs innovants pour accompagner vers les certifications en langues
Sophie Belan, Marie-Françoise Narcy-Combes
Accompagnement et innovation : quels outils pour un suivi efficace dans un dispositif hybride ?
Elke Nissen, Thierry Soubrié
Accompagnement présentiel dans un dispositif hybride : des paramètres qui influencent la conduite de l’action tutorale
Bushra Sadiq
Le dispositif french online : apprentissage collaboratif et accompagnement à distance
Sophie Bailly, Nancy Ismaïl
Evaluation des effets de l’accompagnement sur l’autonomisation d’apprenants de FLE dans un dispositif de formation ouverte
Corinne Landure
Le data-driven learning : apprendre et enseigner à contre-courant
Nathalie Van Der Sanden
Entre tradition et innovation : l’exemple d’un dispositif néerlandais pour enseigner le français en présentiel et à distance
Younès Daife
La messagerie électronique au service de l’écriture littéraire en classe de français langue étrangère

Vous pouvez également le commander à l’adresse suivante :
CRAPEL/ ATILF, Université de Nancy 2, CLSH Batiment F, 23 Boulevard Albert 1er, BP 133 97, 54 015 Nancy CEDEX
Tel : 03 54 50 51 12 ; email : crapel@univ-nancy2.fr

SPÉCIFICITÉ CULTURELLE DES APPRENANTS CORÉENS

Vous pouvez télécharger ici l’article de Lee-Le Neindre Bouriane, « Spécificité culturelle des apprenants coréens et perspectives didactiques dans l’enseignement des langues et des cultures étrangères » , Études de linguistique appliquée, 2002/2 no 126, pp. 157-167.

Résumé : Les attitudes et les comportements des apprenants asiatiques sont
en relation étroite avec la culture dont ces derniers sont originaires et ils
traduisent l’ensemble des codes culturels et des systèmes de valeurs sociales
de cette civilisation. Le but de notre recherche est de problématiser les
données comportementales des apprenants et des enseignants coréens, de
tenter de les expliciter à la lumière des normes et des valeurs sociales de la
société, et d’entrevoir les composantes possibles d’une approche adaptée qui
tienne compte de la particularité culturelle des apprenants dans une perspective
d’un enseignement et apprentissage « contextualisé ». Pour cela, dans
un premier temps, nous allons, après une évocation rapide de la spécificité
de la mentalité asiatique à la lumière de l’enseignement confucianiste, étudier
les points suivants : le comportement langagier des apprenants coréen ; les
rôles et les fonctions du paraverbal dans la communication à la coréenne ; les
relations au savoir, au savoir-faire, au groupe, avec le maître. Puis nous
proposerons quelques conseils pour une approche adaptée au contexte
culturel de ce type d’apprenants.

Source : http://www.cairn.info/revue-ela-2002-2-page-157.htm

 

Compétences d’enseignant à l’épreuve des profils d’apprenant

Compétences d’enseignant à l’épreuve des profils d’apprenant. Vers une ingénierie de formation.
LIN-ZUCKER Miao, SUZUKI Elli, TAKAHASHI Nozomi & MARTINEZ Pierre (dir.), Paris, Editions des Archives Contemporaines, avril 2011.
ISSN : 9782813000224, 183 pages, 26 euros.

Cet ouvrage regroupant 13 contributions pose sous un éclairage actuel la question de la formation des enseignants face à la diversité des apprenants avec lesquels ils sont appelés à travailler. On est à l’interface de la réflexion sur le processus d’apprentissage et sur ce qui en découle pour les dispositifs d’ingénierie éducative, l’établissement de référentiels et le développement de compétences pédagogiques.

Vous pouvez télécharger ici la table des matières et une bonne sélection de pages gratuitement.

Quatrième de couverture

Le présent volume est né d’une Journée d’étude, organisée en 2009 par une équipe de recherche de l’Institut National des Langues et Civilisations Orientales, Paris, l’EA 4514 PLIDAM, et plus précisément par sa composante « Enseignants et apprenants : profils, parcours, et ingénierie de la formation ». Il pose sous un éclairage actuel la question de la formation des enseignants face à la diversité des apprenants avec lesquels ils sont appelés à travailler. On est donc ici à l’interface de la réflexion sur ce qu’est l’apprentissage et sur ce qui en découlera pour la mise en place de dispositifs d’ingénierie éducative, l’établissement de référentiels de formation d’enseignants et la mise en oeuvre de compétences pédagogiques. On verra que la définition de profils d’apprenants ne conduit pas nécessairement à celle de profilage, ce qui impliquerait généralisation et stabilité, comme on le dirait pour la production industrielle. Elle devrait permettre, toutefois, une objectivation des parcours dont s’enrichira la didactique, du côté des pratiques de classe (étayage, interaction orientée, tâches et activités) et de l’organisation de l’enseignement (progression, curriculum, « scénarios » d’apprentissage). Le travail de modélisation doit in fine viser à rendre cohérente une approche de l’enseignement trop souvent encore vécue comme renvoyant à des facteurs hétérogènes et aléatoires, mais surtout indifférenciés : n’y aurait-il donc qu’une seule bonne méthodologie ? Une didactique du plurilinguisme et du pluriculturalisme est l’horizon d’attente de ce volume où sont proposées des réflexions novatrices sur les langues et les environnements culturels, préalable indispensable à l’élaboration d’outils, manuels ou didacticiels. Le lecteur verra que la préférence a été donnée aux études appuyées sur des enquêtes de terrain, la diversité des exemples enrichissant la discussion souhaitée. Nous sommes convaincus que cette discussion saura trouver ses prolongements dans la classe.

%d blogueurs aiment cette page :