Archives du blog

Antigone

Cette année, les étudiants du département de francais de l’université SungKyunKwan présentent une nouvelle pièce de théâtre en français (sur-titrée en coréen) :

Antigone de Jean Anouilh 
jeudi 29 mars à 19h
vendredi 30 mars à 19h
samedi 31 mars à 15h et 19h
 
au « Petit théâtre », bât. de gestion (
경영관 소극장), 3ème sous-sol


Pour venir à SKKU : métro ligne 4 station Hyewha, sortie 1, puis navette de SKKU 50 m plus loin, pour 300 ou 350 wons (prévoir la monnaie). Descendre au terminus, c’est-à-dire presque devant le bât. blanc de Gestion (경영관) au-dessus d’une grande pelouse, et descendre au 3ème sous-sol.
Compter 10mn à partir du métro, il y a beaucoup de navettes.

Si vous préférez monter à pied, prendre la sortie 4 et compter 15 à 20 mn. Rue piétonne (대명) à gauche de la sortie 4, jusqu’au grand carrefour ; traverser et prendre la rue en face, à droite de Dunkin Donuts. Continuer jusqu’à l’entrée de SKKU qui sera sur le trottoir de gauche. Puis monter toujours tout droit jusqu’au bâtiment de gestion (surmontant une grande pelouse). Descendre au 3ème sous-sol.

Pièce de théâtre de Lagarce

Pièce française traduite en coréen et surtitrée en français :

J’étais dans ma maison et j’attendais que la pluie vienne

De Jean-Luc Lagarce

(Traduction en coréen : Hye-gyong  IM)

 Mise en scène de Cathy Rapin

  

Avec

La plus vieille : Lee Seong-Ok, La mère : Lee Jeong-mi

L’aînée : Kim Jeong-eun, la seconde : Mun Hyeon-ju,

La plus jeune : Han Ji-eun

Date : du 1  au 25 mars 2012

Lieu : Théâtre Guerrilla, Séoul (station Hyewha, sortie 1)

110-530 서울시 종로구 혜화동 185번지 중원빌딩 512호

RÉSUMÉ

Écarté de sa famille par un père violent, un jeune homme revient pour mourir dans la maison de son enfance, mais on ne le voit pas. Seules cinq femmes sont en scène : trois sœurs, leur mère et «la plus Vieille» qui l’attendent dans la maison et disent les drames, les joies, l’espoir, les souvenirs, le retour. Mais est-il vraiment revenu ? Ne sont-elles pas en train de sacrifier à un rituel familial ? C’est un poème dramatique, une tragédie de l’attente et de la disparition d’un être aimé. C’est l’ histoire du « retour de l’enfant prodigue », thème si cher à Lagarce, et toutes les familles du monde peuvent se la réapproprier.

Ce texte a été créé en 1997 en Suisse au Théâtre Vidy-Lausanne par Joël Jouanneau, en France à Théâtre Ouvert (Paris) par Stanislas Nordey.
Prix du syndicat de la critique 1997, pour la meilleure création de langue française.

Le Malade Imaginaire par la Comédie-Française

Vendredi 14 octobre, 20h
Samedi 15 octobre, 15h
Dimanche 16 octobre, 15h

Théâtre National de Corée, grande salle HAE, Séoul
Spectacle présenté avec un surtitrage en coréen et en anglais
www.ntok.go.kr

A l’occasion d’une tournée exceptionnelle en Asie, la Comédie-Française est de retour en Corée pour la première fois depuis 1988.

La Comédie française est l’invitée d’honneur du Festival mondial des théâtres nationaux organisé par le Théâtre National de Corée.

Le Malade imaginaire met en scène un malade d’une vitalité surprenante tandis que Molière succombe presque en scène, le soir de la quatrième représentation, le 17 février 1673, dissimulant au public, à travers des grimaces risibles, les douleurs de ses convulsions.
Si le charlatanisme des médecins est un thème privilégié de l’auteur, c’est la science médicale elle-même qui est attaquée dans cette farce satirique, doublée d’une sombre et lucide méditation sur la peur de la mort. Écrite par un Molière affaibli, victime des intrigues de Lully, en disgrâce royale, abattu par la mort de son fils et de son amie de toujours, Madeleine Béjart, sa dernière pièce est cependant une de ses plus brillantes comédies – comme s’il avait rassemblé toutes les ressources de son génie pour parvenir au sommet de son art.

Mise en scène : Claude Stratz
Décors et costumes : Ezio Toffolutti
Lumières : Jean-Philippe Roy
Musique originale : Marc-Olivier Dupin
Travail chorégraphique : Sophie Mayer

La Comédie Française
La Comédie-Française, ou Théâtre-Français, a été fondée en 1680. C’est le seul théâtre d’État en France disposant d’une troupe permanente de comédiens, la Troupe des Comédiens français. Le dramaturge le plus connu attaché dont le nom est resté étroitement associé à la Comédie-Française est Molière. Il est considéré comme le patron des comédiens français. Il était pourtant mort depuis sept ans quand est née la « maison de Molière ».

Claude Stratz
Grand metteur en scène et fin pédagogue, Claude Stratz signe en 2001 cette nouvelle mise en scène du Malade imaginaire qui connaît un immense succès. Sa mise en scène épurée restitue la palette infinie de cette « comédie crépusculaire » où la comédie et la tragédie sont étroitement liées. En collaboration avec le compositeur Marc-Olivier Dupin.

Réservation
–    Tarifs : 70 000, 50 000, 30 000 , 20 000, 10 000 wons (tarif spécial étudiants)
–    Théâtre National de Corée : 02-2280-4120
–    Réservation par internet : Interpark
–    20% de réduction pour les adhérents à la médiathèque de l’Institut Français de Corée du Sud (réservation obligatoire au numéro suivant : 02-2280-4115)

Avec le soutien des entreprises Longchamp et Hyundai Card,
du Ministère des Affaires Étrangères et Européennes,
de l’Institut Français – Paris et Corée du Sud

Copyright Photo : Cosimo Mirco MAGLIOCCA

Source : Institut Français

%d blogueurs aiment cette page :