Archives du blog

Questionnaire sur la Pratique de la phonetique en FLE

Bonjour à vous, enseignants de FLE,

Nous sommes une équipe de chercheurs en didactique et en phonétique du FLE qui souhaitons
– connaître les habitudes des enseignants de FLE ;
– mieux comprendre si et comment la phonétique du français est enseignée ;
– mettre en place des formations en phonétique du FLE adaptées à vos besoins.

Dans ce but, nous vous invitons à répondre avant le 31 octobre 2012 à un sondage en ligne.
Cela vous prendra entre 10 et 25 minutes.

Pour nous aider à faire avancer la science et la formation de formateurs, diffusez largement ce questionnaire aux enseignants de FLE que vous connaissez s’il vous plait !

Voici le lien sur lequel vous devez cliquer pour participer : Questionnaire Pratique de la phonétique en classe de FLE

Nous vous remercions.

l’équipe de chercheurs :
Sandra Cornaz
Takeki Kamiyama
Claire Pillot-Loiseau
Thi Thuy Hien Tran
Chakir Zeroual

Sandra Cornaz Couffini
Gipsa-Lab
Bâtiment E
Université de Grenoble – Campus 3
1180, avenue centrale
Campus Universitaire de Saint martin d’Hères
38040 GRENOBLE Cedex 9

04 67 82 41 20
sandra.cornaz@gipsa-lab.grenoble-inp.fr

Publicités

Appel à contributions pour le 3e numero de la revue Croisements

Asie / Afrique
CROISEMENTS, Revue francophone de sciences  humaines d’Asie de l’Est
Appel à contributions AppelCroisements3
La relation entre l’Asie et l’Afrique est fortement médiatisée, mais trop souvent
résumée à une dimension économique qui ne rend pas compte de la richesse
véritable de ce partenariat tout à la fois ancien, et profondément ouvert sur le
XXIème siècle.
Certaines zones africaines (l’île Maurice, l’Afrique du Sud, les pays côtiers de
l’Afrique de l’Est, l’Afrique australe) sont des espaces d’implantation traditionnelle
pour les populations asiatiques mais de nouvelles régions sont aujourd’hui
concernées. Le Maghreb, L’Afrique de l’Ouest et centrale voient affl uer d’Asie des
capitaux, des produits, des hommes. Ces subits rapprochements font évoluer les
idéologies, les échanges interculturels ou les pratiques professionnelles entre les
deux continents.
Par ailleurs, les relations entre l’Asie et l’Afrique sont aujourd’hui marquées par la
réciprocité : les communautés africaines, étudiantes ou professionnelles, présentes
en Asie, sont les acteurs de nouvelles proximités qu’il convient d’analyser.
Les confl its et les alliances, les relations culturelles, les politiques caritatives, les
relations démographiques contribuent elles aussi à défi nir de nouvelles relations
internationales et constituent un formidable champ d’investigations pour les
sciences humaines.
Le numéro 3 de la revue Croisements s’intéresse à ce renouveau de la relation entre
l’Asie du Nord Est et le continent africain, et sollicite des disciplines comme la
philosophie, l’anthropologie, la sociologie, la littérature ou les sciences politiques
pour mieux déjouer les clichés et les raccourcis intellectuels.
Le numéro 3 de Croisements, intitulé Asie / Afrique, cherchera à éclairer cette
pluralité de relations grâce à une complémentarité des approches. Au final, ce
numéro permettra peut-être de délimiter les contours d’une relation spécifique
que la seule dimension économique peine à défi nir.
Date limite d’envoi des propositions d’article : le 1er novembre 2012
(au Comité de rédaction via le courriel : linguistique@france.or.kr)
Revue francophone de sciences humaines d’Asie de l’Est
© Atelier des Cahiers, Appel à contributions,2012/2013
www.atelierdescahiers.com
ISSN : 2110-6142

Séoul réelle/Séoul rêvée

Séoul 23 avril, 18 heures –Table-ronde : Séoul réelle/Séoul rêvée

Lieu : Institut français de Séoul, Café des Arts, 18e étage

Durée : 1 heure 30

Pour vous permettre de mieux comprendre Séoul, cette ville complexe et séduisante, que vous vivez au jour le jour mais qui demeure bien souvent étrangère, des spécialistes en urbanisme, architecture, anthropologie, philosophie parleront de « leur » Séoul, et répondront aux questions que vous vous posez sur l’avenir de cette mégalopole en mutation.

La table ronde sera suivie d’un cocktail.

RSVP : sang-hui.kim@diplomatie.gouv.fr

Depuis quelques années maintenant, Séoul connait un ensemble de travaux d’aménagements considérables tant sur le plan urbanistique qu’architectural. Partant de la thématique « ville réelle, ville rêvée » du numéro 2 de la revue Croisements, il s’agira pour nous de dresser plus spécifiquement des ponts entre une Séoul réelle et une Séoul rêvée ou, plus précisément, d’essayer de comprendre comment Séoul en tant que ville mais aussi en tant que capitale se pense elle-même et se projette dans l’avenir ; ce à la mesure de ce qui se passe aujourd’hui et des dernières réalisations effectuées : aménagement des rives du fleuve Han, réhabilitation de l’ancienne gare de Séoul, de l’axe de Gwanghwamun, de Dongdaemun avec le projet de Zara Hadid, ou bien encore le projet de ‘Namsan Renaissance’.

Intervenants : Baek Seungman, Jean-Charles Jambon, Benjamin Joinau et David-Pierre Jalicon.

CROISEMENTS n°2

APPEL A CONTRIBUTIONS

CROISEMENTS NUMÉRO 2

sous la direction de Yann Nussaume

Ville rêvée, ville réelle

« L’utopie est étymologiquement le « sans-lieu », la société idéale qui n’a pas encore trouvé de lieu dans le monde réel. Pourtant l’histoire de l’utopie sociale en tant que théorie de la cité idéale est intrinsèquement liée à celle de la ville comme lieu de cette théorie. La pensée de Fourier séminale est inséparable de sa réfl exion très concrète sur l’architecture, l’habitat et l’urbanisme.
De fait, la ville est, au moins depuis le XIXe siècle, le lieu par excellence où se déploie le mieux l’utopie, car elle rassemble autant les hommes qu’elle symbolise les états, les systèmes, les échanges qui les lient. Il n’est pas de proposition urbanistique qui ne soit politique, qui ne porte une vision du monde, un souhait de bien-vivre ensemble – un rêve de l’homme. L’urbaniste et l’architecte, autrefois techniciens ignorés, sont devenus des stars qui vaticinent sur notre avenir et à qui l’on demande de nous apporter le rêve que les grandes idéologies ont échoué à nous apporter. Pour les pays engagés dans la mondialisation, il n’est plus possible d’ignorer cet appel. Toutes les grandes villes du monde se doivent de suivre ce nouveau mot d’ordre et de rendre l’utopie urbanistique réelle. Il y a donc une nouvelle pragmatique de la ville qui cherche à transiger entre cet idéal appelé par les philosophes et les citoyens, et les réalités économiques, démographiques et politiques.
Qu’en est-il en Asie de l’Est de cet idéal et de cette réalité de la ville, et comment la littérature, les sciences humaines, les urbanistes ou les architectes peuvent-elles les penser et les imaginer ? C’est à ce bilan provisoire que le prochain numéro de Croisements vous appelle et vous invite. »

Date limite d’envoi des propositions d’article : le 1er octobre 2011
(au Comité de rédaction via le courriel : linguistique@france.or.kr)

Pdf de cet appel : CROISEMENTS2_appelacontributions

Croisements

La revue Croisements lance un appel à contribution pour son numéro 2 qui aura pour thème « Villes réelles, villes rêvées ». La date limite de soumission est fixée au 1er octobre 2011.

Les détails de cet appel à contribution sont disponibles dans ce document en version PDF.

%d blogueurs aiment cette page :