Archives du blog

Corpus de langue parlée, situations sociales et outils pour l’enseignement / apprentissage du français

Synergies Pays riverains du Mékong

 Corpus de langue parlée, situations sociales et outils pour l’enseignement / apprentissage du français

Numéro dirigé par Isabelle Guinamard (Lyon 2), Véronique Traverso (ICAR, CNRS/Lyon 2) et Trinh Duc Thai (Université Nationale de Hanoi)

Coordination scientifique : Marielle Rispail

Appel à contributions :

Si on suit l’évolution des recherches sur les langues, et particulièrement sur le français, en Asie du Sud-Est, on est frappé par l’importance prise d’emblée par l’écrit, en production et en réception, et donc par une vision normée et « unique » des langues, que favorisent leur grammaticalisation et leur didactisation.

Pendant longtemps, et les actes des séminaires du CREFAP en témoignent, on s’est interrogé sur les lectures littéraires, les difficultés scripturales des élèves, la place de la grammaire dans l’enseignement, le type de textes à étudier en lecture, etc. Ce n’est que quinze ou vingt ans après le début de la didactique des langues dans la région, qu’on a commencé à s’interroger sur l’oral, les méthodes communicatives, la variation de la parole, etc. Et on s’est rendu compte, en enregistrant des « natifs » ou « non natifs » parler en français, qu’on se trouvait devant une myriade de pratiques variées, de modes, de façons de parler, d’évolutions, de différences générationnelles, etc. Le constat d’une telle diversité posait la question de l’enseignement  du français, et demandait qu’on aille recueillir des corpus oraux témoignant des pratiques observables en situation « sociale », comme cela avait été fait pour l’écrit avec l’utilisation des documents médiatiques, des publicités et autres textes sociaux.

C’est cette voie, bien entamée par des recherches existantes, mais qui nous offre encore de nombreuses zones inexplorées, que nous voudrions vous proposer dans ce n° 5 de Synergies Pays du Mékong.

L’évolution de la situation au cours des trente dernières années a, en effet, conduit à la réalisation de corpus oraux en situations sociales « naturelles » (c’est-à-dire non construites par le chercheur, mais se tenant dans leur contexte habituel) comme étape obligatoire dans de nombreux projets de recherche et de formation dans différentes disciplines.

Les études réalisées sur ces corpus ont permis des avancées dans différents domaines, entre autres la description de la langue parlée, la description des langues professionnelles, le traitement des questions d’interculturalité et l’étude des malentendus, de la multimodalité (sur les corpus vidéo).

Ce numéro porte sur l’usage des corpus audio et vidéo de données collectées en situation naturelle pour l’enseignement / apprentissage du français.

Les contributions concerneront l’oral / la langue parlée dans ses différentes dimensions, entre autres :

• aspects linguistiques (syntaxe de l’oral, lexique, niveaux de langue, langue parlée)

• aspects discursifs (énonciation, argumentation, etc.)

• aspects interactionnels

• multimodalité

• aspects socio-pragmatiques

• dimensions culturelles

• variations situationnelles

• mélanges de langues et contacts du français avec d’autres langues dans les situations concernées

• dimensions didactiques.

Les articles seront rédigés en langue française, avec toutefois une prise en compte des autres langues avec lesquelles le français est en contact dans les corpus.

Les doctorants et jeunes chercheurs sont cordialement invités à proposer un article, même s’ils présentent une recherche en cours et non encore aboutie.

Sont sollicités au premier chef les chercheur-e-s d’Asie du Sud-Est, mais aussi de toute l’Asie et éventuellement d’autres régions du monde, pour éclairer la thématique commune.

 

Les propositions d’articles (résumé de 200 mots) devront être communiquées à Véronique Traverso et à Marielle Rispail au plus tard : 20 avril 2013.

Elles devront être accompagnées du titre de l’article, du prénom et du nom de l’auteur ou des auteurs, de son/leur université ou institution d’appartenance et d’une courte bibliographie.

Les propositions seront évaluées par les membres du comité de rédaction. Les auteurs des propositions retenues recevront les consignes sur le format de soumission des articles.

L’article complet devra être envoyé pour fin juillet 2013 au plus tard.

Le comité de rédaction décidera de la publication de l’article et enverra sa décision à l’auteur à qui il pourra être demandé d’apporter d’ÉVENTUELLES modifications si l’article est publié.

Le numéro DEVRAIT PARAITRE EN DÉCEMBRE 2013.

Récapitulatif du calendrier prévisionnel:

remise des résumés : 20 avril 2013

– retour du comité de rédaction (acceptation ou  refus) : fin mai 2013

– remise de l’article : fin juillet 2013.

 

LA TRADUCTION À L’HEURE CORÉENNE (prolongation)

2e APPEL À CONTRIBUTIONS GERFLINT-SYNERGIE CORÉE 4

LA TRADUCTION À L’HEURE CORÉENNE

 Prolongation date-limite d’envoi des propositions par courriel :

30 septembre 2012

La Corée du Sud exporte de plus en plus largement sa culture (cinéma, littérature, musique, etc.) et accueille un nombre croissant de manifestations et de rencontres internationales (championnat du monde d’athlétisme, exposition internationale, festivals de cinéma ou G20), générant ainsi des besoins accrus en matière de traduction et d’interprétation.

Ce numéro, consacré à la traduction, s’articulera autour de deux axes principaux :

1)      L’état des lieux de la traduction en Corée

Il s’agit non seulement de faire le point sur l’état de la recherche en traduction en Corée, mais aussi de déterminer les difficultés spécifiques de la traduction en coréen. Tous les domaines d’études seront concernés. Citons par exemple la littérature, le cinéma (sous-titrage), le théâtre (sur-titrage), la philosophie, le tourisme, l’interprétation ou les jeux vidéo (travail de localisation).

2)      La diffusion de la culture coréenne par la traduction

Il est courant d’attribuer à la traduction la vertu de diffuser la culture d’un pays à l’étranger. Quelle vision de la Corée est véhiculée dans le monde par le biais de la traduction ? Surfant sur la vague coréenne ou Hallyu, ce numéro tentera de dresser les zones d’influence particulières de la Corée à l’étranger et d’examiner la réception de la culture coréenne par-delà ses frontières. On pourra ainsi étudier de quelles manières, au-delà des domaines classiques tels que le cinéma et les séries télé, la culture coréenne exerce son influence grâce à ses traductions internationales.

Même si ce numéro est spécialement dédié au couple traduction et Corée, des textes d’ordre plus général sur la traduction seront également les bienvenus.

 

Les contributeurs potentiels sont invités à faire parvenir leur proposition en français par fichier Word à la Rédaction de GERFLINT-SYNERGIES CORÉE, à l’attention du coordonnateur de ce volume, Franck Barbin : Synergies.coree@gmail.com

Les fichiers-textes de 250 mots, accompagnés d’une courte bibliographie, seront intitulés comme suit : NOM (seul)_SynCo4_MOT-CLÉ DU TITRE.doc

Par exemple, si Christian Dubois nous envoyait un article intitulé « Traduire le cinéma de Chang-wook Park », il intitulerait son fichier : DUBOIS_SynCo4_CINEMA.doc

Les auteurs voudront bien respecter les consignes rédactionnelles disponibles ici : http://gerflint.eu/images/stories/coree/consignes%20publication%20%20synergies%20-%20lp-%202011%20%20core.pdf. Il est en plus demandé aux auteurs – dès avis d’acceptation de l’article par le Comité – d’envoyer avec leur article trois résumés de 8-10 lignes maximum (en ajoutant un titre assez court pour chaque) dans les langues suivantes : français, coréen et anglais. La traduction en coréen sera faite par nos soins sur demande de l’auteur. Le manquement à ces règles pourra, à notre regret, entraîner le rejet du texte.

 

Calendrier :

Prolongation date-limite d’envoi des propositions par courriel : 30 septembre 2012

Retour d’information aux auteurs : 30 octobre 2012

Envoi des articles complets à la Rédaction : 30 janvier 2013

Prévision de publication : automne 2013

 

 

 

 

 

 

 

GERFLINT Synergies Corée 2

Nous avons le plaisir d’accueillir la renaissance de la revue GERFLINT Synergies Corée dont le numéro 2, intitulé « Le français en Corée et la mondialisation », a été coordonné par Pierre Martinez, ISSN : 11598 – 4400.

En attendant la version papier qui sera disponible très prochainement, vous pouvez télécharger directement les articles désirés en cliquant dans le sommaire ci-dessous :

http://ressources-cla.univ-fcomte.fr/gerflint/Coree2/coree2.html

SYNERGIES CORÉE ; GERFLINT

GERFLINT Synergies Corée n°3 – 2012

Appel à contributions

GERFLINT Synergies Corée n°3 – 2012

ENSEIGNEMENT DU FRANÇAIS ET CONTEXTUALISATION

Le numéro 3 de GERFLINT Synergies Corée portera sur les formes observables de la contextualisation dans l’enseignement du français réalisé hors de France, notamment dans la zone asiatique : grammaires, curriculums, manuels, contenus de l’enseignement, matériels, etc. dans des domaines variés : didactique, littérature, linguistique, sociologie… On interrogera, en particulier, l’histoire, la culture, les pratiques, les technologies en FLE. Les contributeurs potentiels sont invités à faire parvenir leur proposition de textes par fichier électronique et sous format Word à la Rédaction de SYNERGIES COREE, à l’attention du coordonnateur de ce volume, le Professeur Park Dong-Yeol.

Les fichiers-textes de 250 mots, avec – en outre – une courte bibliographie, seront dûment intitulés comme suit :

NOM (seul)_SynCo3_DEBUT DU TITRE.doc

Par exemple, si C. Daniel nous envoyait un article intitulé

« Contextualiser le CECRL ? »,

il intitulerait ainsi son fichier : DANIEL_SynCo3_CONTEXTUALISER.doc

Les auteurs voudront bien respecter les indications données dans l’annexe suivante : consignes auteurs_2011_coree.

Noter la seule modification par rapport à cette annexe : donner – dès réception d’un avis d’acceptation de l’article par le Comité –  trois résumés (ne pas oublier d’ajouter un titre assez court) de 8-10 lignes maximum, en trois langues : français, coréen et anglais. La traduction en coréen sera faite par nos soins sur demande de l’auteur.

Le manquement  à ces règles pourra, à notre regret, entraîner le rejet du texte.

Date-limite d’envoi des propositions par courriel : 30 décembre 2011

Retour d’information aux auteurs : 15 janvier 2012

Réception des textes par la Rédaction : 30 mars 2012

Prévision de publication : 2ème  semestre 2012.

GERFLINT SYNERGIES CORÉE

L’AFC est associé à la revue GERFLINT SYNERGIES CORÉE.

GERFLINT SYNERGIES CORÉE est une revue scientifique vouée à la langue française et à son enseignement ainsi qu’aux cultures française et francophones. Avec une parution pour le moment annuelle, GERFLINT SYNERGIES CORÉE est membre du réseau international Synergies Gerflint, présidé par le Professeur Jacques Cortès. Il existe près de 30 pays ou ensembles de pays qui publient la revue dans le monde entier, dont la Chine, les Pays du Mékong, etc.  Synergies est référencé à la Bibliothèque Nationale de France et le sera bientôt un peu partout ailleurs.

GERFLINT SYNERGIES CORÉE publie en septembre un numéro intitulé « Le français en Corée et la mondialisation, avec 18 contributions dont 70% sont coréennes, et des résumés en français, anglais et coréen. Nous serons heureux de vous publier dans les numéros suivants.

Vous pouvez aller sur le site de GERFLINT SYNERGIES CORÉE ou sur celui de l’Université Nationale de Séoul pour plus d’informations sur notre politique éditoriale et sur la composition de notre équipe de rédaction.

P. Martinez, Rédacteur en chef


Présentation du groupe AFC

Bonjour à tous,

Nous avons le plaisir de vous présenter le groupe « Les Acteurs du Français en Corée » qui a vu le jour en décembre 2010. L’AFC est officiellement rattaché à l’Association d’Études de la Culture Française et des Arts en France et est associé à GERFLINT Synergies Corée.

L’AFC a l’ambition de remplir plusieurs buts :

–          Souder les enseignants francophones en Corée ;

–          Centraliser les informations utiles pour les enseignants et/ou les chercheurs que nous sommes ;

–          Donner une plus grande visibilité à notre travail en Corée et au-delà.

Pour ce faire, nous avons mis en place plusieurs moyens de communication  (site Internet, page Facebook et page Youtube) qui sont décrits plus en détail dans la catégorie présentation.

Nous espérons que vous participerez activement à cette initiative et que vous rendrez ces divers outils vivants et fonctionnels dans l’intérêt du plus grand nombre.

En espérant vous compter bientôt parmi nous.

Franck Barbin,

Président des Acteurs du Français en Corée.

GERFLINT Synergies Corée 2

Le français en Corée et la mondialisation

Cliquez sur ce lien pour afficher les détails de l’appel à communication au format PDF.

Prolongation de la date-limite de soumission au 2 mai 2011

%d blogueurs aiment cette page :