Archives du blog

LA TRADUCTION À L’HEURE CORÉENNE (prolongation)

2e APPEL À CONTRIBUTIONS GERFLINT-SYNERGIE CORÉE 4

LA TRADUCTION À L’HEURE CORÉENNE

 Prolongation date-limite d’envoi des propositions par courriel :

30 septembre 2012

La Corée du Sud exporte de plus en plus largement sa culture (cinéma, littérature, musique, etc.) et accueille un nombre croissant de manifestations et de rencontres internationales (championnat du monde d’athlétisme, exposition internationale, festivals de cinéma ou G20), générant ainsi des besoins accrus en matière de traduction et d’interprétation.

Ce numéro, consacré à la traduction, s’articulera autour de deux axes principaux :

1)      L’état des lieux de la traduction en Corée

Il s’agit non seulement de faire le point sur l’état de la recherche en traduction en Corée, mais aussi de déterminer les difficultés spécifiques de la traduction en coréen. Tous les domaines d’études seront concernés. Citons par exemple la littérature, le cinéma (sous-titrage), le théâtre (sur-titrage), la philosophie, le tourisme, l’interprétation ou les jeux vidéo (travail de localisation).

2)      La diffusion de la culture coréenne par la traduction

Il est courant d’attribuer à la traduction la vertu de diffuser la culture d’un pays à l’étranger. Quelle vision de la Corée est véhiculée dans le monde par le biais de la traduction ? Surfant sur la vague coréenne ou Hallyu, ce numéro tentera de dresser les zones d’influence particulières de la Corée à l’étranger et d’examiner la réception de la culture coréenne par-delà ses frontières. On pourra ainsi étudier de quelles manières, au-delà des domaines classiques tels que le cinéma et les séries télé, la culture coréenne exerce son influence grâce à ses traductions internationales.

Même si ce numéro est spécialement dédié au couple traduction et Corée, des textes d’ordre plus général sur la traduction seront également les bienvenus.

 

Les contributeurs potentiels sont invités à faire parvenir leur proposition en français par fichier Word à la Rédaction de GERFLINT-SYNERGIES CORÉE, à l’attention du coordonnateur de ce volume, Franck Barbin : Synergies.coree@gmail.com

Les fichiers-textes de 250 mots, accompagnés d’une courte bibliographie, seront intitulés comme suit : NOM (seul)_SynCo4_MOT-CLÉ DU TITRE.doc

Par exemple, si Christian Dubois nous envoyait un article intitulé « Traduire le cinéma de Chang-wook Park », il intitulerait son fichier : DUBOIS_SynCo4_CINEMA.doc

Les auteurs voudront bien respecter les consignes rédactionnelles disponibles ici : http://gerflint.eu/images/stories/coree/consignes%20publication%20%20synergies%20-%20lp-%202011%20%20core.pdf. Il est en plus demandé aux auteurs – dès avis d’acceptation de l’article par le Comité – d’envoyer avec leur article trois résumés de 8-10 lignes maximum (en ajoutant un titre assez court pour chaque) dans les langues suivantes : français, coréen et anglais. La traduction en coréen sera faite par nos soins sur demande de l’auteur. Le manquement à ces règles pourra, à notre regret, entraîner le rejet du texte.

 

Calendrier :

Prolongation date-limite d’envoi des propositions par courriel : 30 septembre 2012

Retour d’information aux auteurs : 30 octobre 2012

Envoi des articles complets à la Rédaction : 30 janvier 2013

Prévision de publication : automne 2013

 

 

 

 

 

 

 

Publicités

ALTERNATIVE FRANCOPHONE

Le propos d’Alternative francophone est de repenser la notion de francophonie selon les axes suivants : 1) envisager le français comme langue mineure plutôt que comme langue universelle ou langue d’exception, 2) promouvoir les échanges entre toutes les francophonies, 3) théoriser un postcolonialisme francophone, 4) explorer la diversité des configurations culturelles et identitaires produites dans le contexte francophone, 5) mettre en oeuvre une francophonie de résistance contre les totalitarismes linguistiques et culturels quels qu’ils soient

ISSN : 1916-8470Le journal Alternative Francophone est indexé dans la base du MLA et dans plusieurs autres bases universitaires de recherche en sciences humaines.

APPEL A TEXTES POUR LE PROCHAIN NUMERO SUR LE THEME « Etat des lieux des études francophones dans les pays non officiellement francophones »

Date publication prévue : janvier 2012

(voir lien ici)

Pour le 4ème numéro d’Alternative Francophone, nous sollicitons des contributions autour des thématiques suivantes :

– Que recouvre exactement la désignation « études francophones » ou celles apparentées dans les pays officiellement non francophones? Quels discours sur la francophonie s’élaborent dans les départements de français, en particulier dans les pays non officiellement francophones? Sont-ils différents des discours élaborés en France et aux USA? ?

– Quelles parentés y a-t-il entre la littérature francophone et d’autres traditions littéraires de pays non officiellement francophones (en particulier, celles en provenance des anciennes colonies, mais aussi les littératures migrantes contemporaines)? Y a-t-il des espaces ou des auteurs francophones plus étudiés que d’autres ?

– Dans quelle mesure le modèle esthétique et politique (Négritude, Créolité, littérature-monde, métissage) que la littérature francophone promeut peut-il être appliqué et généralisé hors de la francophonie ?

– Quelles sont les différentes stratégies d’institutionnalisation des études francophones dans l’université des pays officiellement non francophones? Y a-t-il [eu] des résistances contre l’intégration des études francophones dans l’institution universitaire de ces pays? Comment les études francophones cohabitent-elles avec les autres départements comme ceux d’études françaises et de littérature comparée?

– Comment s’organise le champ institutionnel des études francophones (associations, conférences, revues spécialisées, appui d’organismes francophones) dans les pays non officiellement francophones? Quel est le soutien réel des organismes faisant la promotion de la Francophonie (ex : AUF) ?

– Dans quelle mesure les études francophones et la littérature francophone en particulier permettent-elles de renouveler les stratégies d’apprentissage du français? Le décentrement induit par les études francophones porte-t-il préjudice à la norme (linguistique, culturelle, etc.) française instituée ou au contraire l’enrichit-elle? Qu’est-ce que l’étude de la littérature francophone a changé dans la façon d’aborder la littérature française?

– L’étude de la littérature francophone laisse-t-elle suffisamment de place à celle d’autres genres issus de la francophonie comme la paralittérature, la musique, la bande dessinée et le théâtre? Avec les études francophones, d’autres catégories d’analyse sont-elles apparues ou ont-elles été mises en évidence (par exemple, dans les domaines de l’oralité et de l’hétéroglossie)?

Nous encourageons les contributions portant sur d’autres aires géographiques que la France, les USA et le Canada.

Protocole et calendrier de publication :

Les auteurs sont priés d’adresser leur proposition d’article à Sathya Rao (srao@ualberta.ca) et C(h)ris Reyns-Chikuma (reynschi@ualberta.ca) avec comme objet : « Proposition AF/4 » au plus tard le 30 juin 2011.

Les contributeurs doivent respecter le protocole de publication faute de quoi leur article pourra être refusé

DATES A RETENIR :

30 juin 2011: date limite d’envoi de l’article, du résumé et de la note bio/bibliographique ;

15 octobre 2011 : communication de la décision du comité scientifique aux participants ;

janvier 2012 : publication dans Alternative francophone vol.1 no4.

Centre de recherche en traduction et communication

Appel à communication et/ou à article

Transculturelle anglais-français / français-anglais

Inscrire l’altérité : emprunts et néologismes en traduction

Palimpsestes 25 / Colloque: 14-15 Octobre 2011

Vous trouverez tous les détails de cet appel dans ce document.

%d blogueurs aiment cette page :