Archives du blog

Colloque de l’Association Coréenne d’Etudes Québécoises

Colloque de l’Association Coréenne d’Etudes Québécoises (ACEQ)

◇ Fécondité et hétérogénéité culturelle ◇

Date : Le 24 nov 2012, 13h30∼18h
Lieu : Université Sungkyunkwan (Toegye Hall of Humanities, salle 31709)
Organisation : Association Coréenne d’Etudes Québécoises
Hote : Centre des Etudes Francophones de l’Université Sungkyunkwan
Parrainage : Bureau du Québec à Séoul, Université Sungkyunkwan

Programme : 14e_2012__colloque_aceq

Publicités

Colloque SCELLF du 6 octobre a l’univ. SKKU

Perspectives didactiques de la culture et de l’art francais

Samedi 6 Octobre 2012, Université SungKyunKwan (Séoul), Toegye Hall of Humanities

▪ Organisation : Société Coréenne d’Enseignement de Langue et Littérature Françaises
▪ Hote : Département de langue et littérature françaises – SKKU
▪ Partenaires : L’Ambassade de France – Institut Français, National Research Foundation of Korea, Université SungKyunKwan (Centre de recherches des sciences humaines, BK21 Unité de recherches de l’enseignement de la culture et de l’art français), Shinasa

Voir details du programme et plans d’acces : 2012_programme_Colloque_FR

Colloque Coree – Algerie, 22 septembre 2012, Univ. Ewha

Colloque International Corée-Algérie en commémoration du 50ème Anniversaire de l’Indépendance de l’Algérie

Regards croisés : histoire, société, culture

DATE : le 22 Septembre 2012, 10:00~18:00

LIEU : Université Ewha (Séoul), Inmunkwan (Humanities Building) salle 111 (session plénière, Session parallèle I), salle 105 (Session parallèle II)

ORGANISATION : Association Coréenne d’Etudes Maghrébines, Association Coréenne des Etudes Politiques Françaises, Ewha Institute for the Humanities (Univ. Ewha), Centre d’études francophones (Univ. Sungkyunkwan), Centre d’Afrique (Univ. Kyung Hee)

Centre de Recherche en Economie Appliquée pour le Développement (Algérie)

HÔTE : Korea Scientific Technique Industry Co, Ltd.

PROGRAMME

09:30~10:00 Accueil et Inscription

Cérémonie d’ouverture

10:00~10:05 Allocution d’ouverture : KIM Jung-Sook (Présidente de l’ACEM)

10:05~10:15 Allocution de félicitation : Hocine Sahraoui (Ambassadeur d’Algérie en Corée)

10:15~10:25 Allocution de félicitation : JUNG Hai-Ung (ex Ambassadeur de Corée en Algérie)

Session plénière (salle 111)

10:30~10:50 Mohamed Yassine Ferfera (Directeur du CREAD) Enseignement Supérieur et Recherche Scientifique et Développement

10:50~11:10 Yoo, Jung-Hwan (professeur émérite, Univ. Cheongju) A la recherche du code culturel coréen

11:30~11:50 Aissa Kadri (Directeur de l’Institut Maghreb-Europe, Université de Paris VIII) Le système de formation des élites et marché du travail

11:50~12:10 Nouria Remaoun Benghabrit (Directrice du CRASC) Ecole et Société; Enjeu et Défi
12:40~14:00 Déjeuner

Session parallèle I (salle 111)

14:00~14:20 CHOI Yoon-Kyoung (Univ. Chung-Ang) Mohammed Dib et la quête d’une autre langue

14:20~14:40 Yamile Ghebalou (Ecole Supérieure des Sciences Politiques) Approches transversales des littératures algériennes entre les années 2007 et 2012

15:00~15:20 OH Young-ju (HK professeur de recherche, Univ. Ewha) Yun Dong-ju, un lyrique en résistance

15:20~15:40 Mohamed Lakhdar Maougal (Université d’Alger 3) Algérie-Société-Histoire-Culture -Lecture archéologique des fondements culturels

15:40~16:00 KIM Kyung-Rang (Univ. Kyung Hee) L’universalité et la spécificité des proverbes algériens

Session parallèle II (salle 105)

14:00~14:20 Mohamed Benguerna (Directeur de Recherche, CREAD) La Formation des Elites Techniques à l’épreuve de la Société

14:20~14:40 YOON Kisuk (Daejeon Development Institute) La Coopération scientifique entre la Corée et l’Afrique

15:00~15:20 CHO Hongsik (Univ. Soongsil) Le Développement économique coréen: Etat et société

15:20~15:40 SON Young-woo (Univ. Mokpo) Le modèle coréen de développement est-il transposable aux autres pays à l’ère de la mondialisation?

15:40~16:00 Mohamed Cherif Belmihoub (Directeur de l’Ecole Supérieure de Management) L’Algérie a besoin de Champions pour son développement; le modèle Coréen est-il transposable?
18:00~20:00 Dîner

Pour tous les details et le plan d’acces, voir le programme-colloque-Coree-Algerie2012

Appel à contributions pour le 3e numero de la revue Croisements

Asie / Afrique
CROISEMENTS, Revue francophone de sciences  humaines d’Asie de l’Est
Appel à contributions AppelCroisements3
La relation entre l’Asie et l’Afrique est fortement médiatisée, mais trop souvent
résumée à une dimension économique qui ne rend pas compte de la richesse
véritable de ce partenariat tout à la fois ancien, et profondément ouvert sur le
XXIème siècle.
Certaines zones africaines (l’île Maurice, l’Afrique du Sud, les pays côtiers de
l’Afrique de l’Est, l’Afrique australe) sont des espaces d’implantation traditionnelle
pour les populations asiatiques mais de nouvelles régions sont aujourd’hui
concernées. Le Maghreb, L’Afrique de l’Ouest et centrale voient affl uer d’Asie des
capitaux, des produits, des hommes. Ces subits rapprochements font évoluer les
idéologies, les échanges interculturels ou les pratiques professionnelles entre les
deux continents.
Par ailleurs, les relations entre l’Asie et l’Afrique sont aujourd’hui marquées par la
réciprocité : les communautés africaines, étudiantes ou professionnelles, présentes
en Asie, sont les acteurs de nouvelles proximités qu’il convient d’analyser.
Les confl its et les alliances, les relations culturelles, les politiques caritatives, les
relations démographiques contribuent elles aussi à défi nir de nouvelles relations
internationales et constituent un formidable champ d’investigations pour les
sciences humaines.
Le numéro 3 de la revue Croisements s’intéresse à ce renouveau de la relation entre
l’Asie du Nord Est et le continent africain, et sollicite des disciplines comme la
philosophie, l’anthropologie, la sociologie, la littérature ou les sciences politiques
pour mieux déjouer les clichés et les raccourcis intellectuels.
Le numéro 3 de Croisements, intitulé Asie / Afrique, cherchera à éclairer cette
pluralité de relations grâce à une complémentarité des approches. Au final, ce
numéro permettra peut-être de délimiter les contours d’une relation spécifique
que la seule dimension économique peine à défi nir.
Date limite d’envoi des propositions d’article : le 1er novembre 2012
(au Comité de rédaction via le courriel : linguistique@france.or.kr)
Revue francophone de sciences humaines d’Asie de l’Est
© Atelier des Cahiers, Appel à contributions,2012/2013
www.atelierdescahiers.com
ISSN : 2110-6142

LA TRADUCTION À L’HEURE CORÉENNE (prolongation)

2e APPEL À CONTRIBUTIONS GERFLINT-SYNERGIE CORÉE 4

LA TRADUCTION À L’HEURE CORÉENNE

 Prolongation date-limite d’envoi des propositions par courriel :

30 septembre 2012

La Corée du Sud exporte de plus en plus largement sa culture (cinéma, littérature, musique, etc.) et accueille un nombre croissant de manifestations et de rencontres internationales (championnat du monde d’athlétisme, exposition internationale, festivals de cinéma ou G20), générant ainsi des besoins accrus en matière de traduction et d’interprétation.

Ce numéro, consacré à la traduction, s’articulera autour de deux axes principaux :

1)      L’état des lieux de la traduction en Corée

Il s’agit non seulement de faire le point sur l’état de la recherche en traduction en Corée, mais aussi de déterminer les difficultés spécifiques de la traduction en coréen. Tous les domaines d’études seront concernés. Citons par exemple la littérature, le cinéma (sous-titrage), le théâtre (sur-titrage), la philosophie, le tourisme, l’interprétation ou les jeux vidéo (travail de localisation).

2)      La diffusion de la culture coréenne par la traduction

Il est courant d’attribuer à la traduction la vertu de diffuser la culture d’un pays à l’étranger. Quelle vision de la Corée est véhiculée dans le monde par le biais de la traduction ? Surfant sur la vague coréenne ou Hallyu, ce numéro tentera de dresser les zones d’influence particulières de la Corée à l’étranger et d’examiner la réception de la culture coréenne par-delà ses frontières. On pourra ainsi étudier de quelles manières, au-delà des domaines classiques tels que le cinéma et les séries télé, la culture coréenne exerce son influence grâce à ses traductions internationales.

Même si ce numéro est spécialement dédié au couple traduction et Corée, des textes d’ordre plus général sur la traduction seront également les bienvenus.

 

Les contributeurs potentiels sont invités à faire parvenir leur proposition en français par fichier Word à la Rédaction de GERFLINT-SYNERGIES CORÉE, à l’attention du coordonnateur de ce volume, Franck Barbin : Synergies.coree@gmail.com

Les fichiers-textes de 250 mots, accompagnés d’une courte bibliographie, seront intitulés comme suit : NOM (seul)_SynCo4_MOT-CLÉ DU TITRE.doc

Par exemple, si Christian Dubois nous envoyait un article intitulé « Traduire le cinéma de Chang-wook Park », il intitulerait son fichier : DUBOIS_SynCo4_CINEMA.doc

Les auteurs voudront bien respecter les consignes rédactionnelles disponibles ici : http://gerflint.eu/images/stories/coree/consignes%20publication%20%20synergies%20-%20lp-%202011%20%20core.pdf. Il est en plus demandé aux auteurs – dès avis d’acceptation de l’article par le Comité – d’envoyer avec leur article trois résumés de 8-10 lignes maximum (en ajoutant un titre assez court pour chaque) dans les langues suivantes : français, coréen et anglais. La traduction en coréen sera faite par nos soins sur demande de l’auteur. Le manquement à ces règles pourra, à notre regret, entraîner le rejet du texte.

 

Calendrier :

Prolongation date-limite d’envoi des propositions par courriel : 30 septembre 2012

Retour d’information aux auteurs : 30 octobre 2012

Envoi des articles complets à la Rédaction : 30 janvier 2013

Prévision de publication : automne 2013

 

 

 

 

 

 

 

La culture française, son originalité et sa diversité

Le prochain colloque des 6 associations d’études françaises en Corée aura lieu le samedi 9 juin 2012 de 9h30 à 18h à l’Université Sookmyung. Il aura pour thème « La culture française, son originalité et sa diversité« .

La session plenière du matin sera intégralement en français et une « session francaise » portant sur l’utilisation des nouvelles technologies en classe se déroulera également l’après-midi entièrement en français.

Vous pouvez télécharger ici le programme et le plan pour s’y rendre : colloque commun assoc fr 9 juin 2012

LA TRADUCTION À L’HEURE CORÉENNE

APPEL À CONTRIBUTIONS GERFLINT-SYNERGIE CORÉE 4

LA TRADUCTION À L’HEURE CORÉENNE

La Corée du Sud exporte de plus en plus largement sa culture (cinéma, littérature, musique, etc.) et accueille un nombre croissant de manifestations et de rencontres internationales (championnat du monde d’athlétisme, exposition internationale, festivals de cinéma ou G20), générant ainsi des besoins accrus en matière de traduction et d’interprétation.

Ce numéro, consacré à la traduction, s’articulera autour de deux axes principaux :

1)      L’état des lieux de la traduction en Corée

Il s’agit non seulement de faire le point sur l’état de la recherche en traduction en Corée, mais aussi de déterminer les difficultés spécifiques de la traduction en coréen. Tous les domaines d’études seront concernés. Citons par exemple la littérature, le cinéma (sous-titrage), le théâtre (sur-titrage), la philosophie, le tourisme, l’interprétation ou les jeux vidéo (travail de localisation).

2)      La diffusion de la culture coréenne par la traduction

Il est courant d’attribuer à la traduction la vertu de diffuser la culture d’un pays à l’étranger. Quelle vision de la Corée est véhiculée dans le monde par le biais de la traduction ? Surfant sur la vague coréenne ou Hallyu, ce numéro tentera de dresser les zones d’influence particulières de la Corée à l’étranger et d’examiner la réception de la culture coréenne par-delà ses frontières. On pourra ainsi étudier de quelles manières, au-delà des domaines classiques tels que le cinéma et les séries télé, la culture coréenne exerce son influence grâce à ses traductions internationales.

Même si ce numéro est spécialement dédié au couple traduction et Corée, des textes d’ordre plus général sur la traduction seront également les bienvenus.

Les contributeurs potentiels sont invités à faire parvenir leur proposition en français par fichier Word à la Rédaction de GERFLINT-SYNERGIES CORÉE, à l’attention du coordonnateur de ce volume, Franck Barbin : Synergies.coree@gmail.com

Les fichiers-textes de 250 mots, accompagnés d’une courte bibliographie, seront intitulés comme suit : NOM (seul)_SynCo4_MOT-CLÉ DU TITRE.doc

Par exemple, si Christian Dubois nous envoyait un article intitulé « Traduire le cinéma de Chang-wook Park », il intitulerait son fichier : DUBOIS_SynCo4_CINEMA.doc

Les auteurs voudront bien respecter les consignes rédactionnelles disponibles ici : http://gerflint.eu/images/stories/coree/consignes%20publication%20%20synergies%20-%20lp-%202011%20%20core.pdf. Il est en plus demandé aux auteurs – dès avis d’acceptation de l’article par le Comité – d’envoyer avec leur article trois résumés de 8-10 lignes maximum (en ajoutant un titre assez court pour chaque) dans les langues suivantes : français, coréen et anglais. La traduction en coréen sera faite par nos soins sur demande de l’auteur. Le manquement à ces règles pourra, à notre regret, entraîner le rejet du texte.

Calendrier :

Date-limite d’envoi des propositions par courriel : 3 septembre 2012

Retour d’information aux auteurs : 30 octobre 2012

Envoi des articles complets à la Rédaction : 30 janvier 2013

Prévision de publication : automne 2013

L’Afrique, trésor d’imaginaires

Une semaine culturelle et scientifique sur l’Afrique francophone sera organisée du 14 mai au 18 mai 2012 à l’Université nationale de Séoul par le Centre de Recherches sur la Francophonie de la Faculté des sciences humaines.

Pour le Professeur Gonou Lee, Directeur du Centre de Recherches de la Francophonie : « Comme le manifeste le titre de l’événement, cette expérience mettra en valeur notre volonté de révéler l’Afrique comme un trésor d’imaginaires, en dehors des considérations économiques. Lors de cette semaine culturelle et scientifique, des chercheurs de différents horizons et de différents pays, des étudiants ainsi que le grand public pourront intervenir et assister au colloque international consacré à l’Afrique francophone, découvrir le cinéma et l’art africains, et participer au festival des étudiants, afin de mieux comprendre la valeur de sa diversité culturelle et son dynamisme ».

Cette semaine culturelle et scientifique comporte trois sections : un colloque international, des manifestations artistiques (exposition, cinéma, concert) et le festival culturel pour les étudiants. Le projet s’oriente vers trois objectifs :

  • l’accroissement de l’intérêt sur la culture africaine à travers les programmes d’animations culturelles et les événements académiques,
  • l’établissement d’axes de recherches sur l’Afrique francophone en Corée,
  • l’élargissement des recherches pluridisciplinaires en sciences humaines sur l’Afrique autour de l’Université nationale de Séoul.

Pour plus d’informations, téléchargez le programme de la semaine culturelle : Semaine_culturelle_et_scientifique_sur_lAfrique_francophone

Colloque CFAF avril 2012

Le colloque de printemps, organisé par l’Association d’études de la culture française et des arts en France (CFAF), se tiendra à l’Université Korea le samedi 28 avril 2012.

Ce colloque aura pour thème « L’Etat actuel et perspectives d’avenir des échanges culturels et artistiques entre la Corée et la France« .

Nous aurons 9 intervenants spécialistes du domaine de la culture et des arts entre les deux pays : 3 pour la session plénière sur l‘éveil de la France aux arts et à la culture coréens, 3 pour la première session parallèle sur la Littérature et Traduction et 3 autres pour la session parallèle  Spectacles, Expositions et Image.

Ce colloque nous permettra de connaître la situation actuelle dans le domaine des relations culturelles et des échanges artistiques entre les deux pays et d’en ouvrir de nouvelles perspectives.

Le programme, en coréen et en français, est téléchargeable ici : prog CFAF04-12 Vous pouvez trouver un plan du campus en bas du programme. Il y a deux moyens de s’y rendre en métro :

– ligne 6, station Anam, sortie 2, puis entrée par la « porte arrière » de l’Université Korea, bâtiment Oudang kyoyang gwan au 6e étage ;

– ligne 6, station Koryo Univ., sortie 1, puis entrée par la porte principale de l’Université Korea, bâtiment Oudang kyoyang gwan au 6e étage.

Traductions et/ou Cultures

Appel à communications

Traductions et/ou Cultures : problèmes et recours

28-29 juin 2012

Université d’Evry-Val d’Essonne

Département LEA, UFR LAM (Langues, Arts, Musiques)

Il est d’un commun accord que toute activité traductionnelle est liée à la culture de la langue source et cible. L’intérêt du traducteur est qu’il n’est pas simplement passeur de mots mais également vecteur de cultures.

L’axe de recherche de ce colloque sera centré sur les problèmes que pose cette interrelation  » traduction-culture  » et les cas-limites appelés également les intraduisibles. Quelles sont les recours traductionnels envisageables ? Peut-on considérer ces recours comme des solutions partielles ? Existe-t-il des solutions même partielles à tous les cas-limites en traduction ?

La réflexion portera sur la place du traducteur, ses marges de liberté traductionnelle, son rôle de (ré-) écrivant, et les contraintes auxquelles il doit faire face (prise en compte de l’image et contrainte spatio-temporelle pour la traduction audiovisuelle, inégalité en matière de bagage linguistique car toutes les langues n’offrent pas les mêmes possibilités traductionnelles, etc.). Seront traitées les stratégies de traduction (de la traduction littérale à la traduction oblique) dont l’emprunt, l’adaptation, la réécriture, la note de bas de page, la sous-traduction, le calque, etc. L’intérêt portera sur les obstacles linguistiques face aux obstacles sociolinguistiques, avec pour hypothèse que plus des communautés sont linguistiquement et culturellement éloignées, plus les problèmes de traduction sont épineux.

Axes de réflexion :

– Interculturalité, multiculturalisme et traduction

– La médiation culturelle

– Les cas-limites ou intraduisibles

– Traduction de l’humour, jeux de mots, lapsus

– Utilisation stratégique de certains procédés de traduction face à l’intraduisible (l’emprunt, le mot-à-mot, le calque, la modulation, l’adaptation, l’omission, l’explicitation, l’implicitation, l’étoffement, la sous-traduction, la sur-traduction….)

– Place du traducteur en tant qu’écrivain, écrivant ou réécrivant

– Traduction et la médiation culturelle, cas de l’interprétation

– Traduction culturelle dans le sous-titrage

– Création de néologismes

– Traduction des références culturelles au cinéma (en doublage ou sous-titrage)

– Rapport entre images culturelles et les sous-titres

– Obstacles linguistiques et sociolinguistique à la traduction culturelle

– Traduction et cultures : une fidélité impossible ?

Date-limite de soumission : 29 février 2012

Envoyez votre résumé à SabrinaBaldo  Stephanie Genty  Groupe de recherche SCRIPT (Scénaristes, Créateurs, Réalisateurs, Interprètes, Performers, Traducteurs) Université d’Evry-Val d’Essonne

%d blogueurs aiment cette page :