Archives du blog

La Francophonie dans la mondialisation

Guy Lavorel va prononcer lundi 19 mars à 17h à l’Institut Français une conférence intitulée : « La Francophonie dans la mondialisation : un espoir et un nouveau départ ».

Guy Lavorel est Président honoraire de l’Université Jean Moulin Lyon 3, Professeur de Langue et Littératures francophones, Directeur de l’équipe de recherches « Francophonie, Mondialisation et Relations internationales »


18th F, Woori Building, 10 Bonglai-dong 1 ga, Jung-gu, Seoul 100-161

Réservation par mél auprès de Mme KIM

Après la conférence, nous aurons un moment convivial autour de M. LAVOREL.

L’Education au Harcèlement Sexuel : un Cours de Base pour les Professeurs

Ce matin, alors que deux étudiantes venaient de rentrer dans mon bureau pour présenter leur examen oral de cours de conversation, le téléphone sonne : mon assistant, dans un anglais peu nuancé par manque de maîtrise, me demande de « prendre un cours de harcèlement sexuel »!!! J’avoue ne pas être très sûr du choix de l’émoticône qui représente le mieux l’expression de mon visage à ce moment… Etant donné le genre de nouvelles qui font la une de l’actualité ces temps-ci, ma première intention est de lui proposer de suggérer « un cours de discrimination » à notre administration ! Evitons donc de sur-interpréter et restons calmes, comme il est de mise dans toute l’Asie où nous ne sommes jamais très loin du malentendu… Après quelques explications, je comprends finalement qu’il s’agit d’une simple notice informative destinée à tous les professeurs du campus, mise en ligne récemment sur notre « portal » et qui doit absolument être consultée par tous les membres du personnel enseignant. Je retourne donc à l’occupation pour laquelle je suis rémunéré, mais une foule de questions se pressent dans mon esprit :

Après tout, quel besoin d’être informé de ce genre de dérive ?

Est-ce que je fais partie du personnel à risque ?

Est-ce un risque inhérent à mon activité professionnelle ?

Suis-je visé personnellement ou en tant que victime potentielle ?

Toutes ces histoires que j’ai entendues depuis bientôt 9 ans n’étaient peut-être pas que des élucubrations…

Bref, je réalise que, même s’il me semble nécessaire de tester les étudiants à l’oral au moins une fois par semestre, ce n’est pas faire excès de zèle que de les convoquer deux par deux, de garder la porte du bureau ouverte et de les faire asseoir de l’autre côté d’une table…

Par ailleurs, mon instinct ne me trompe sans doute pas tant que ça, lorsque je trouve tout à fait inapproprié d’être invité à accompagner des étudiants au restaurant ou au bar alors qu’on doit procéder à l’évaluation de leurs compétences académiques en fin de semestre…

D’ailleurs, d’après cet article, il semblerait que d’autres se posent moins de questions…

Pour ceux qui désirent en savoir plus, je propose, à titre informatif, de consulter le fichier Powerpoint mis à notre disposition, en version anglaise, tout spécialement pour les enseignants d’origines étrangères. Les coréanophones apprécieront également la version vidéo, qui, en fait, se passe souvent de sous-titres…

Pour prolonger un peu le débat, de façon plus académique, je vous propose de consulter deux articles :

Le premier est un état des lieux des droits des femmes en Corée, publié par le site www.onlinewomeninpolitics.org

Le second est une enquête d’ordre sociologique publiée par trois chercheurs coréens qui se sont penchés plus particulièrement sur l’espace universitaire.

Vincent Prévost

%d blogueurs aiment cette page :