Archives du blog

Figure(s) du musicien

Appel à communication

Dans le cadre de l’IRPALL (Institut de Recherche Pluridisciplinaire en Arts, Lettres et Langues) de l’Université de Toulouse II-Le Mirail, le groupe de recherche Musique et Littérature : dialogues intersémiotiques organise deux journées d’étude les 15 et 16 juin 2012. Ces deux journées auront pour thème « Figure(s) du musicien : corps, gestes, instruments en texte ».

 

Dans l’intitulé proposé, le pluriel optionnel de « figure(s) » est important car il ouvre la voie à une pluralité d’approches, notamment stylistiques. On peut ainsi songer à la structure d’un texte, à ses « faits de texture » (J.-M. Adam) et figures de style génératrices, le cas échéant, d’ekphrasis, aux stratégies de dénombrement (par rapprochement avec l’anglais figures) qu’une œuvre peut révéler. Peuvent également trouver leur place dans ce cadre thématique les figures géométriques mises au jour ou suggérées par une composition donnée, l’insertion dans le texte littéraire ou musical d’éléments appartenant aux arts visuels, la présence d’une typographie insolite, de morceaux de partition, le paratexte musical (pochettes de disques notamment) et la représentation qu’il propose d’un certain univers, etc. On peut examiner comment la silhouette d’un morceau de musique ou d’un musicien se recompose à partir de multiples signes et modes allusifs disséminés dans le texte, comment s’élabore une vision unifiée, ou au contraire parcellaire et diffuse, à partir de ces diverses composantes.

Ce sont là autant de possibilités multiples à explorer en tenant compte du sous-titre et des trois éléments fondateurs qu’il renferme :

– le « corps » peut bien sûr s’entendre comme celui du musicien (compositeur, instrumentiste, chanteur) mais aussi du public, du corps individuel ou du corps social auquel il s’adresse, autant de pistes qui permettent également d’envisager la relation entre le corps du texte (littéraire ou musical) et le corps en texte, tel qu’il y est figuré ;

– les « gestes » (terme qui recèle une ambivalence générique intéressante, le féminin appelant l’examen d’une dimension épique) peuvent évoquer, entre autres, la tension entre geste scriptural et geste musical, le processus descriptif, le processus narratif, mais aussi le geste chorégraphique ou dramatique comme formes de réponse, dans des contextes précis, au geste musical ;

– les premiers « instruments » que fait résonner notre titre sont évidemment les instruments de musique, cette piste pouvant donc intéresser le descriptif, la force évocatrice de l’instrument, sa charge symbolique, la place qu’il occupe dans l’imaginaire singulier d’un auteur, d’un personnage, d’une société, et bien sûr les multiples manières dont une œuvre donnée encode tout cela ; s’y ajoutent tous les outils et dispositifs mis en jeu dans le processus de création engendrant une œuvre où l’univers musical occupe le devant de la scène ou, du moins, une place significative (on peut évidemment songer à certaines Vanités).

Cet ensemble de suggestions n’est pas exhaustif, et toute proposition s’inscrivant dans le cadre thématique délimité par l’intitulé est bienvenue.

Les communications se feront en français, la durée de chacune ne pouvant excéder 30 minutes. Elles auront lieu sur le campus de l’Université de Toulouse II-Le Mirail (Maison de la Recherche et salle de conférences du Château).

Nous invitons les personnes intéressées à nous faire parvenir leurs propositions (un titre et un résumé de 200 à 300 mots, accompagnés d’une brève notice biographique) d’ici le 15 avril 2012.

Merci de bien vouloir utiliser simultanément les deux adresses suivantes pour l’envoi de toute proposition :

nathalie.vincent-arnaud@univ-tlse2.fr, fredericsounac@aol.com

Publicités

Exposition « Du Geste et de la Matière » + Débat sur les métiers d’art

Ateliers d’Art de France, premier syndicat professionnel des Métiers d’Art de France, expose, du 26 septembre au 16 octobre à l’Institut Français de Corée du Sud, un ensemble de photographies de Gilles Leimdorfer, autour du thème du Geste et de la Matière.

4 artisans d’art et institutions culturelles ont ouvert leurs ateliers, dévoilant ainsi leur savoir-faire et intimité.

Une rencontre-débat, animée par M Serge Nicole, Président d’Ateliers d’Art de France, et Mme Jung Sim Choi, Présidente de la Korea Craft and Design Foundation, abordera, le lundi 26 septembre, les caractéristiques culturelles, techniques et économiques des métiers d’art français et coréens.

 

Rencontre-débat sur les échanges culturels France-Corée dans le secteur des Métiers d’Art

Lundi  26/09/2011

Salle de conférences de l’Institut français

Réservation obligatoire au 02 317 8505 ou pr@france.or.kr (nombre limité de places)


Exposition « Du Geste et de la Matière »

Du 26/09/2011 au 16/10/2011

Salle de conférences de l’Institut français

Libre accès / lundi, jeudi et vendredi – 11h à 21h / mardi et mercredi – 11h à 19h.

Source : http://www.france.or.kr/fr/ccf/event_calendar_view.html?code=1864

%d blogueurs aiment cette page :