Archives de Catégorie: Uncategorized

Association d’études de la culture française et des arts en France (CFAF)

Colloque international d’automne

 

 

 

La culture et l’art de la Belle Époque

 

 

 

 

 

■ Date : Le samedi 2 novembre 2013 (09:30-17:30)

■ Lieu : Salles B 117, 302, 303, 304, 307, bât. Chungwon

Université Kyung Hee (Campus Séoul)

■ Organisateur : Association d’études de la culture française et des arts

en France (CFAF)

■ Hôte : Département de français de l’Université Kyung Hee

Centre d’Etude interculturelle de l’Université Kyung Hee

■ Partenaires : Ambassade de France en Corée

National Research Foundation of Korea

     Korea Foundation, Alliance Française, Université Kyung Hee

            

 

 

INVITATION

 

Chers collègues,

Nous avons le plaisir de vous inviter au Colloque d’automne, organisé par l’Association d’études de la culture française et des arts en France (CFAF). Ce colloque a pour thème « La culture et l’art de la Belle Époque ».

Cette manifestation s’inscrit dans un continuum des discussions engagées lors du dernier colloque de l’an passé concernant la « Réécriture de l’histoire de la culture et des arts en France ». Cette fois, nous nous concenterons sur une époque donnée, c’est à dire en nous focalisant sur ‘la Belle Époque’ qui, selon nous, est une periode négligée par les recherches à large spectre uniquement tournées vers l’histoire culturelle à travers les siècles.

‘La Belle Époque’ s’étend de la fin du XIXe siècle au début de la Première Guerre mondiale en 1914. Dans l’esprit du public, il s’agit là d’‘une période heureuse’ marquée par les progrès sociaux, économiques, technologiques et culturels en France. Par contre, cette époque n’a pas toujours été ce que l’on croit. Divers problèmes sociaux comme l’affaire Dreyfus, les anarchistes, etc., sont en effet apparus. En bref, ce fut une période où l’on avait conscience à la fois que le monde était en crise alors même que l’on vivait au milieu de la richesse. Il nous semble que ces deux visages soient susceptibles de nous faire réfléchir sur la réalité de notre société actuelle.

Ce colloque se tiendra avec la participation des spécialistes de cette époque. C’est ainsi que lors de la session plénière, nous pourrons assister aux interventions de M. Dominique KALIFA (Univ. Paris I) et de M. Kosei OGURA (Univ. Keio), et que lors de la session parallèle nous pourrons aborder 4 sous-thèmes différents.

Nous souhaitons que ce colloque puisse devenir une occasion utile nous permettant d’aborder ‘la Belle Époque’ avec la participation active des membres de notre association.

 

octobre 2013

LEE Kyung-Lae

Président de la CFAF

 

PROGRAMME

 

 

I.                    Session plénière

 

09:30-10:00

Inscription

B 117

Bât. Chungwon

Session plénière : La société et la culture de la Belle Époque

Modérateur

PAK Man-Gyu

(Univ. Ajou)

10:00-10:10

Cérémonie d’ouverture

Discours d’accueil : LEE Kyung-Lae (Président de CFAF)

Discours de félicitation : CHUNG Jin-Young

                (Vice-président de l’Univ. Kyung Hee)

10:10–11:10

Dominique KALIFA

(Univ. Paris I)

La place de l’art et de la culture

dans l’histoire et les représentations de la Belle Époque

11:10–12:10

Kosei OGURA

(Univ. Keio)

Littérature et sexologie autour de 1900

12:10–13:30

Déjeuner

13:30-14:00

Assemblée générale

       

 

 

 

II.                 Session parallèle

 

Session 1

(salle 307)

La littérature française à la Belle Époque

Modérateur :

JI Young-Rae (Univ. Korea)

14:00~14:50

RYU Jin-Hyun (Univ. Sangmyung)

La critique sociale dans A Rebours de Huysmans

CHUNG Ji-Yong

(Univ. Sungkyunkwan)

14:50~15:40

CHO Yun-Kyung

(Univ. féminine Ewha)

Apollinaire et Belle Époque

SHIN Ok-Keun

(Univ. nationale de Gongju)

15:40~15:50

Pause café

15:50~16:40

KIM Young-Hae

(Univ. Yonsei)

Proust et Ruskin : la théorie de l’art et de la littérature de la Belle Époque

YOO Yae-Jin

(Univ. Yonsei)

16:40~17:30

YOUN Kyung Hee

(Univ. nationale de Séoul)

Belle Époque ou bizarre époque – <Les Aventures extraordinaires d’Adèle Blanc-Sec> de Jacques Tardi

 

PARK You Shin

(Univ. Chungang)

 

       

 

 

 

Session 2

(salle 303)

L’art de la Belle Époque (I)

Modérateur :

LEE Choong-Hoon

(Univ. Hanyang)

14:00~14:50

SHIM Jiyoung

(Univ. Ajou)

Les arts graphiques de la Belle Époque :

de la rue illustrée au livre illustré

SEO Jeong-Bae (Univ. Konkuk)

14:50~15:40

DO Yoon-Jung (Univ. Inha):

La danse de la Belle Époque – Ballets russes

CHO Man-Soo

(Univ. Chungbuk)

15:40~15:50

Pause café

15:50~16:40

LEE Soojin

(Univ. féminine Ewha)

Le contexte technologique et un nouveau paradigme culturel : au tour du film, Le Voyage dans la lune de Georges Méliès

YEO Keum-mee (Univ. Korea)

16:40~17:30

PARK Sung-Hye

(Univ. Korea)

L’Exposition universelle de 1900 et l’espace imaginaire : l’architecture et les fonctions de l’Exposition

SON Jeong-Houn (Univ. Ajou)

       

 

 

Session 3

(salle 304)

L’art de la Belle Époque (II)

Modératrice :

MOON Si-Yeun

(Univ. féminine Sookmyung)

14:00~14:50

OH Youngju (Univ. féminine Ewha)

La rencontre manquée du féminisme d’Ibsen

et de la France

KANG Cho-Rong

(Univ. nationale de Séoul)

 

14:50~15:40

LEE Byung Soo

(Univ. Kyung Hee)

Belle Époque et dadaïsme

KWAK Min-Seok

(Univ. Yonsei)

 

15:40~15:50

Pause café

 

15:50~16:40

Antoine COPPOLA

(Univ. Sungkyunkwan)

La Belle Epoque dans le film <La bande à Bonnot>

Franck MALIN

(Univ. Sogang)

 

16:40~17:30

Diane HENNETON (Univ. Kyung Hee)

André Antoine et les peintres au théatre

LEE SunHyung

(Univ. Gimcheon)

 
         

 

Session 4

(salle 302)

L’art de la Belle Époque (III) et la Didactique du FLE

Modératrice :

Marie Caisso

(Univ. Sungkyunkwan)

14:30~15:30

Raul SAMPAIO LOPES

(Univ. nationale de Séoul)

Mieux connaître le Rococo pour mieux comprendre l’Art Nouveau

LEE Bokyoung (Musée municipal d’art de Daejeon)

15:30~15:50

Pause café

15:50~16:40

Gilles OUVRARD

(Univ. Hankuk des études étrangères)

‘L’oralisation’ en français par les étudiants coréens

LEE Hyang

(Univ. Hankuk des études étrangères)

16:40~17:30

Johann BLONDEAU

(Univ. Incheon)

L’usage du manuel de FLE en classe de conversation avec un enseignant natif

Arnaud DUVAL

(Univ. Ajou)

COLLOQUE INTERNATIONAL CONJOINT SCELLF-SDJF 2013 (18-19 oct)

COLLOQUE INTERNATIONAL CONJOINT SCELLF-SDJF 2013
Perspectives et enjeux de l’enseignement du français en Asie
(Programme sous réserve de modifications)

Lieu : Université de Séoul – Corée

Vendredi 18 Octobre 2013

13h30-14h00
Accueil et inscription des participants
14h00-14h30
Ouverture et présentation
Modérateur : HAN Min-Joo( Université d’Ehwa, CORÉE)
14h30-15h20
Conférence plénière de CARLO Catherine (Université Paris 8, FRANCE)
15h20-15h50
Conférence plénière de HAN Mun-Hi (Université Nationale de Séoul, CORÉE)
Trois décennies dans l’enseignement du français en Corée
15h50-16h10
Pause café
16h10-18h10
SESSION DE COMMUNICATION 1

Communication 1
modérateur: TAKAGAKI Yumi (Université préfectorale d’Ôsaka, JAPON)
Communication 2
modérateur: BAILBLÉ Olivier
(Université Nationale de Séoul, CORÉE)
Communication 3
modérateur: KIM Hyeon-Zoo (Université de Dankook, CORÉE)
Communication 4
modérateur: DELBARRE Franck (Université des Ryûkyû, JAPON)
16h10-16h30
VU Van Dai (Université de Hanoi, VIÊT NAM)
Comment enseigner la grammaire dans le contexte universitaire du Vietnam?
BUDDHAPONG Sudarat (Université Silpakorn, THAÏLANDE)
Étude des verbes pronominaux en français et des expressions équivalentes en thaï
IMANAKA Maiko (Université Ôsaka-Sangyom JAPON)
Transformation des identités chez les étudiants dans une communauté de co-apprentissage franco-japonaise
ALKHATIB Mohammed (Université Al Albayt, JORDANIE)
Quelle grammaire: Explicite ou implicite en FLE?
16h30-16h50
TAKAGAKI Yumi (Université préfectorale d’Ôsaka, JAPON)
Quelques difficultés communes entre les Coréens et les Japonais dans l’apprentissage du français
SUGIYAMA Kaori (Université des Langues Étrangères de Tokyo, JAPON & Université de Bordeaux 3, FRANCE)
L’utilisation des pronoms personnels chez les apprenants japonais du français à l’oral
CHOI E-Jung (Université Féminine d’Ehwa, CORÉE)
Comment concevoir un cours de stylistique comparée du français et de l’anglais?
DELBARRE Franck (Université des Ryûkyû, JAPON)
Pratiques et concepts grammaticaux du JLM et du JLE: possibilités pour une grammaire contextualisée du FLE au Japon
16h50-17h10
DOUCET Céline (Université Edith Cowan, AUSTALIE)
Enseignement du français dans le contexte australien: quelles perspectives pour quels discours
BENGOUA Soufiane
(Centre Universitaire de Relizane, ALGÉRIE)
La langue maternelle au service de l’enseignement du français, langue seconde en Algérie
KIKUCHI Utako (université Kansai, JAPON)
Entraînement phonétique des voyelles françaises pour les étudiants japonais
NGUYEN Thi Cam Tu (lycée Nguyen Thị Minh Khai, VIÊT NAM)
L’enseignement de la grammaire et celui de la communication dans les classes de français LVE2 dans le delta Mekong: quelle relation?
17h10-17h30
TAKEUCHI Ekuko
(Université de Kobe, JAPON), OYAMA Mayo (Université de Kyoto, JAPON)
L’enseignement du français dans un monde globalisé
DETEY Sylvain (Université Waseda, JAPON), EYCHENNE Julien (Université Hankuk des études étrangères, CORÉE)
Prononciation du français, corpus phonologique et francophonie : sinon de la formation, du moins de l’information
PRAYOGA, Elga Ahmad (Université de Brawijaya, INDONÉSIE)
Réalisation imaginative: Pratique didactique pour objectif d’appliquer l’éducation de la morale et de développer des compétences de la production écrite
BEN ARBIA Achraf (Université Kairouan, TUNISIE)
L’acquisition des compétences linguistiques à l’Université à travers l’enseignement de la grammaire
17h30-18h10
Discussion
18h30
Réception à l’invitation du SCELLF

Samedi 19 Octobre 2013

9h00-9h30

Conférence de MARTINEZ Pierre (Université Nationale de Séoul, CORÉE)
Continuités, ruptures, avatars, ou révolutions dans l’enseignement des langues
Modérateur : CHO Byung-Joon(Université d’Inha,CORÉE)
9h30-10h00
Conférence de KOÏSHI Atsuko (Université Keio, JAPON)
Activités multilingues dans des écoles élémentaires au Japon ―Une tentative interculturelle pour dépasser le « monolinguisme » institutionnel―
Trois décennies dans l’enseignement du français en Corée
10h00-10h20
Pause café
10h20-12h20
SESSION DE COMMUNICATION 2

Communication 1
modérateur: NISHIYAMA Jean Noriyuki (Université de Kyoto, JAPON)
Communication 2
modérateur: LEE Eun-Mi (Université de ChungBuk, CORÉE)

Communication 3
modérateur: KIM Jong-Woo
(Université 교원대, CORÉE)
Communication 4
modérateur: COURRON David (Université Nanzan, JAPON)

10h20-10h40
JANG Han-Up (Université Féminine d’Ehwa, CORÉE)
L’objectif interculturel dans la classe du FLE aux lycées coréens
BORDIER Laurent (Alliance Française de Karachi, PAKISTAN)
Le culturel au service de la langue: enjeux, passerelles et pratiques
NGUYEN Bach Quynh Chi
(Université Nationale du Vietnam a Hochiminh-Ville)
Propositions didactiques pour la lecture de textes littéraires
KOMATSU Sachiko (Université de Tsukuba, JAPON)
Quel enseignement/apprentissage du français au Japon aujourd’hui : la perspective actionnelle à l’épreuve du terrain
10h40-11h00
NISHIYAMA Jean Noriyuki (Université de Kyoto, JAPON)
Indochine, Chine et Japon vus par l’Alliance française au XIXe siècle – De la domination coloniale à la conquête morale
PUNGIER Marie-Françoise (Université Préfectorale d’Osaka, JAPON)
Mises en scène graphiques d’un imaginaire sur la France chez des étudiants japonais (ou peut-on enseigner « la culture »?)
KIM Jin-Ha (Université Nationale de Séoul, CORÉE)
La stylistique française et l’enseignement de la littérature
KIM Hyeon-Zoo (Université Dankook, CORÉE) et MITSURU Ohki (Université de Kyoto, JAPON)
L’environnement d’enseignement et d’apprentissage du français en Corée et au Japon : son impact sur la motivation chez les apprenants
11h00-11h20
YUN-ROGER Soyoung
et DO Soo-Hwan
(Université Féminine de
Dongdeok, CORÉE)
Comprendre une société multiculturelle à travers l’exemple de la société française
BUTZER Michael (Université de Chungbuk, CORÉE)
Les représentations de la langue française auprès du public coréen

KIM Mina (Université de Lorraine, FRANCE)
Quel français enseigner pour les étudiants coréens?: Proposition didactique des dialogues littéraires?
YUN Seon-Yeong (Université Nationale de Séoul, CORÉE)
Le plurilinguisme: l’enjeu et l’adaptation pédagogique

11h20-11h40
Magali Li-Chuan Chen (Université Tamkang, TAIWAN)
Notion du contexte dans la communication interculturelle
MESSAOUDI Aïssa (Université Nationale de Séoul, CORÉE)
La culture française à travers sa phraséologie en contexte asiatique.
TRAN Hoai Anh (Université Nationale de Hanoi, VIÊT NAM)
Exploitation des comédies musicales au cours de l’enseignement de l’histoire de la littérature française
COURRON David (Université Nanzan, JAPON)
Action, médiation et remédiation : traduction et enseignement de la grammaire Réflexions pratiques pour une conscientisation bigrammaticale par les apprenants coréens et japonais de français
11h40-12h20
Discussion
12h20-13h30
Déjeuner libre

13h30-14h00
Assemblée générale
14h00-16h20
(couleur)
SESSION DE COMMUNICATION 3

Communication 1
modérateur: NAGANO Koh (Université de Hokkaido, JAPON)
Communication 2
modérateur: JEONG Ji-Yong (Université de SungKyunKwan, CORÉE)
Communication 3
modérateur: COPPOLA Antoine (Université de SungKyunKwan, CORÉE)
Communication 4
modérateur: MITSURU Ohki (Université de Kyoto, JAPON)
14h00-14h20
IWATA Yoshinori (Université de Kurume, JAPON)
Pour introduire l' »apprentissage coopératif » au programme de formation des enseignants du FLE

KURADATE Kenichi (Université Keio, JAPON), KUNIEDA Takahiro (Universite Keio, JAPON) et KOISHI Atsuko (Universite Keio, JAPON)
Essais de communication interactive dans l’Asie du Nord-Est pour l’apprentissage du français

M. KASUYA Yuichi (Université de Kanazawa, JAPON)
La francophonie et les Japonais concernant le colonialisme français
MITSURU Ohki (Université de Kyoto, JAPON) et HASEGAWA Yukiko (Université de Kyusyusangyo, JAPON)
La motivation chez les apprenants japonais du français et du coréen

14h20-14h40
NAGANO Koh (Université de Hokkaido, JAPON)
Formation de ressources humaines globales et enseignement du français
ARNAUD Duval (Université d’Ajou, CORÉE)
Quelques expériences de pédagogies numériques et collaboratives dans l’enseignement du fle en Corée.
JEAN-FRANÇOIS Graziani (Université de Kyoto, JAPON)
Une brève histoire de la diplomatie culturelle et linguistique de la France au Japon des origines à nos jours : objectifs, réalisations et limites
NAKANO Shigeru (Lycée annexe de l’Université Waseda, JAPON)
Colibri, programme d’échange bilatéral entre la France et le Japon – dix ans d’expérience –
14h40-15h00
Discussion
15h00-15h20
Pause café
15h20-15h40
BAILBLÉ Olivier (Université Nationale de Séoul, CORÉE)
Problematiques autour de l’utilisation des manuels de FLE pour des apprenants asiatiques
MEACH Monveary (Institut de Français du Cambodge)
Introduction du Tableau Blanc Interactif en classe de FLE: quels changements?
NISHIMOTO Noa (Université de Kyoto, JAPON)
Maintien de la langue indigène en Polynésie française : le cas de Rurutu, dans l’archipel des Iles Australes
Meidinger Marcela (Université de Chungbuk, CORÉE)
Création de manuels pour l’apprentissage du français en contexte
15h40-16h00
CHO Hang-Deok(Université Féminine de SookMyeong, CORÉE)
NGUYEN Ngoc Luu Ly (Université Nationale de Hanoi, VIÊT NAM)
Des supports médias pour la classe de FLE)

CHUJO Takeshi (Université de la Ville d’Osaka, JAPON)
Mémorisation du l’immigration en France – Analyse critique du discours sur la fondation de la Cité nationale de l’histoire de l’immigration
PARK Dong-Yeol(Université Nationale de Séoul)
Enseignement des expressions idiomatique pour les apprenants coréens
16h00-16h20
Discussion
16h30-18h00
Table Ronde : Les enjeux de l’enseignement du français en Asie
Modérateur: Pierre Martinez
18h00
DINER DE CLÔTURE

Colloque conjoint de juin 2013

Le 7ème colloque annuel
d’études françaises
« Modernité et modernités »
Samedi 8 juin 2013
Université Hankuk des études étrangères, Séoul
Colloque organisé par la Société coréenne de langue et littérature françaises
conjointement avec
l’Association coréenne d’études françaises
l’Association culturelle franco-coréenne
l’Association des études de la culture française et des arts en France
la Société coréenne d’enseignement de langue et littératurefrançaises et
la Société d’études franco-coréennes

Programme
‘Minerva Complex’ – Salle de conférence
Programme
Session
plénière
09:30
~
12:20
09:30
~
10:00
Accueil et inscription
10:00
~
10:10
Allocution d’ouverture – Mme PAK Shihyeon, présidente de la SCLLF
10:10
~
10:20
Discours de bienvenue – M. PARK Chul, président de l’Université
Hankuk des études étrangères
10:20
~
10:30
Discours de félicitations – M. Jérôme PASQUIER, Ambassadeur de
France en Corée du Sud
Interventions liminaires ‘Minerva Complex’ – salle de conférence
10:30
~
11:20
Intervention 1 :
M. Antoine COMPAGNON, professeur au Collège de France
Antimodernité de Baudelaire
11:20
~
11:30
Pause café
11:30
~
12:20
Intervention 2 :
M. OH Saengkeun, professeur émérite à l’Univ. nationale de Séoul
Michel Foucault et actualité ou modernité
12:30~14:00 Déjeuner Cantine de l’université
Salles des cours de master 402/403/409
Atelier 1 : Divers aspects de la modernité Salle 402
14:00~
17:40
Session
parallèle
1
14:00~
14:50
KIM Hongjung (Université nationale de Séoul)
Modernité vaporeuse et imagination détruisante
14:50~
15:40
CHO Heewon (Université féminine de Duksung)
Modernité, son itinéraire non-fini
15:40~
16:00 Pause café
16:00~
16:50
YEE Choonwoo (Université nationale de Séoul)
La modernité du paysage impressionniste
16:50~
17:40
JUNG Euijin (Université de Sangmyung)
Le surréalisme et la forme de la modernité
Atelier 2 : Littérature et modernité Salle 403
14:00~
16:30
Session
parallèle
2
14:00~
14:50
LEE Kyuhyun (Université féminine de Duksung)
Temps retrouvé et sentiers du langage
14:50~
15:40
HAN Bongkyu (Université nationale de Choongnam)
L’hypertextualité, l’intertextualité et la postmodernité – étude de la
fiction hypertextuelle en France
15:40~
16:00 Pause café
16:00~
16:50
CHO Seongwoong (Université Hankuk des études étrangères)
L’ȃge de la guillotine et la représentation stendhalienne de la mort
Atelier 3 : Didactique du FLE et modernité Salle 409
14:00~
17:15
Session
parallèle
3
14:00~
14:50
YUN Soyoung (Université féminine de Dongduk)
Enseignement-apprentissage de la grammaire par un projet de
‘Roman-Photo’
14:50~
15:40
Arnaud Duval(Université d’Ajou)
Le FLE et les technologies numériques en lycée coréen –
études de cas
15:40~
16:00 Pause café
16:00~
16:50
BAE Jinah (Université d’Inha)
Etude sur l’utilisation des atténuateurs de demande chez les
Coréens apprenant le français
18:00 – 20:00 Dîner (Buffet)
Informtions pratiques
1. Lieu du colloque : Salle de conférence du ‘Minerva complex’ et
salles des cours de master dans le plan du campus
2. Moyens de transport :
• Métro : Ligne 1, Station « HUFS »Sorties 1, 5, 6

Questionnaire sur la Pratique de la phonetique en FLE

Bonjour à vous, enseignants de FLE,

Nous sommes une équipe de chercheurs en didactique et en phonétique du FLE qui souhaitons
– connaître les habitudes des enseignants de FLE ;
– mieux comprendre si et comment la phonétique du français est enseignée ;
– mettre en place des formations en phonétique du FLE adaptées à vos besoins.

Dans ce but, nous vous invitons à répondre avant le 31 octobre 2012 à un sondage en ligne.
Cela vous prendra entre 10 et 25 minutes.

Pour nous aider à faire avancer la science et la formation de formateurs, diffusez largement ce questionnaire aux enseignants de FLE que vous connaissez s’il vous plait !

Voici le lien sur lequel vous devez cliquer pour participer : Questionnaire Pratique de la phonétique en classe de FLE

Nous vous remercions.

l’équipe de chercheurs :
Sandra Cornaz
Takeki Kamiyama
Claire Pillot-Loiseau
Thi Thuy Hien Tran
Chakir Zeroual

Sandra Cornaz Couffini
Gipsa-Lab
Bâtiment E
Université de Grenoble – Campus 3
1180, avenue centrale
Campus Universitaire de Saint martin d’Hères
38040 GRENOBLE Cedex 9

04 67 82 41 20
sandra.cornaz@gipsa-lab.grenoble-inp.fr

Cahiers de l’APLIUT XXXI

Vient de paraître Recherche et pratiques pédagogiques en langues de spécialité – Cahiers de l’APLIUT, volume XXXI N° 1 (février 2012)

 « Image et enseignement / apprentissage des langues : le cas du secteur LANSAD »

Articles:

  •  « La photographie, un outil pour communiquer en classe de langue ». Catherine Muller, Université Sorbonne Nouvelle-Paris 3, DILTEC
  • « Utilisation de supports visuels et de l’induction linguistique pour répondre aux besoins d’apprenants en anglais de spécialité ». Corinne Landure, IUT d’Épinal
  • « Using Images as an Effective Tool to Facilitate Teaching Legal Concepts ». Elsa Liebenberg, Université de Nice Sophia-Antipolis
  • « Using visual documents in distance learning: Questions raised by an e-learning Business English course ». Joseph Egwurube, Université de La Rochelle, Laboratoire CHRIA
  • « Représentations des enseignants d’anglais et évaluation d’un dispositif hybride : image de soi, image de l’apprenant et appropriation du dispositif ». Rebecca Starkey-Perret, Julie McAllister et Marie-Françoise Narcy-Combes, Université de Nantes
  •  » Le projet « CV multilingue automatisé » ». Linda Terrier, Christine Vaillant Sirdey et Mathilde Arino, IUT ‘A’ Paul Sabatier Toulouse 3 
  • « Image, créativité et sentiment d’efficacité personnelle » (note de pédagogie). Véronique Hébrard, École Supérieure d’Agriculture d’Angers
  • « L’image publicitaire comme facilitatrice de la prise de parole » (fiche pédagogique). Nolwena Monnier, IUT ‘A’ Paul Sabatier Toulouse

 

Le prix de vente du numéro est de 12€. Le volume est en ligne sur Revues.org : http://apliut.revues.org/2140 Seuls les résumés, le plan et un extrait des articles sont actuellement consultables. Les articles seront accessibles en texte intégral à partir de février 2013.

Les langues dans le cinéma européen

Appel à contribution. Les Cahiers de l’Afeccav, n°5

Les langues dans le cinéma européen

L’espace géopolitique européen est un espace en mutation défini plus fréquemment  par des considérations économiques que culturelles. A l’instar de cet espace, le cinéma européen est mouvant et mérite que nous nous focalisions sur les concepts qui permettent de l’identifier et de le définir en cette première décennie du vingt-et-unième siècle. Les ouvrages et publications universitaires se focalisent, pour la plupart, sur les cinémas nationaux et les cinémas d’auteurs. Les Cahiers de l’Afeccav proposent d’étudier des films qui constituent le « patrimoine cinématographique européen ». Comment s’est constitué ce patrimoine s’il s’est effectivement constitué ? Quels échanges ont eu lieu ? Dans tous les cas, la construction d’une production européenne implique des choix linguistiques à tous niveaux (production, tournage, distribution, réception). Quel est l’impact des langues nationales, régionales et des spécificités linguistiques sur ce patrimoine ?

La multiplicité des langues est l’une des particularités de l’espace européen qui s’oppose en cela à l’autre grand centre de production cinématographique occidental, l’Amérique du Nord. Leur abondance constitue-t-elle un frein ou participe-elle au contraire du dynamisme de la production européenne ? Comment fonctionnent les échanges de programmes et de films en Europe sous la contrainte des barrières linguistiques ? Y a-t-il des langues dominantes ? Les langues régionales ont-elles une place dans la production européenne ? La langue apparaît comme marqueur national mais également comme marqueur social à travers les accents (ex : accents régionaux, accents ruraux, accents d’immigrés de première génération, accents de banlieue) ou à travers des formes linguistiques posées comme moyens d’affirmation d’une identité transnationale, de cultures hybrides.  Quels rôles jouent les langues et les accents dans la construction des stéréotypes ? Comment ces marqueurs circulent-ils au sein de la cinématographie européenne ? Quelles sont les retombées esthétiques de tels marqueurs ?

En matière de production et de diffusion, comment la législation européenne interfère-t-elle avec les législations nationales, et comment influence-t-elle la production de films, téléfilms et séries ? Y a t il des obligations linguistiques dans les systèmes de production ? Les co-productions aboutissent-elles inévitablement aux « europuddings » qui seraient forcément joués en anglais, puis doublés dans différentes langues ? Qu’apportent réellement les programmes tels que MEDIA, EUROPA dans la volonté politique de préserver des langues ? Comment ces co-productions influent-elles sur la langue de tournage ? Quelle est la circulation de coproductions tournées dans des langues régionales sur le marché européen ?

Les liens établis dès les années 1920 entre les producteurs européens se sont amplifiés lors de la généralisation du parlant. L’aspect historique de ces échanges intra-européens mérite également d’être revisité sous l’angle linguistique. Dans les années 1930, avant le développement du doublage, le tournage d’un même film en plusieurs langues simultanément a donné des résultats étonnants. Le Chemin du paradis a eu un énorme succès tout comme Die Drei von der Tankstelle. Les acteurs ne sont pas les mêmes, mais le scénario est identique. Des nuances peuvent être trouvées dans le jeu des acteurs et leur façon de prononcer les répliques. Ces comparaisons entre les films français, italiens, allemands, anglais, hongrois, suédois, etc. tournés en multiversions à cette époque sont riches d’enseignements sur les contextes de production comme sur les contextes de réception. Par exemple les films germano-tchèques tournés juste avant la « crise des Sudètes » prennent un sens particulier selon la langue dans laquelle ils sont joués.

Dans les années 1950, des films internationaux sont tournés avec des acteurs de différents pays, pour favoriser les coproductions. Il existe une « version internationale » du Guépard avec chaque acteur s’exprimant dans sa langue maternelle. Les films sont redoublés dans la langue de chaque pays. Quelles sont les transformations qu’impliquent les jeux d’accents, les idiosyncrasies linguistiques d’un même film vu dans différents pays ?

Se pose aussi la question de la réception spectatorielle au sein de l’Europe.  Comment s’organisent les croisements, les transferts et les échanges ? Les publics nationaux acceptent-ils plus facilement certaines langues que d’autres en version originale ? Entre VO, doublage et sous-titrage, comment le sens même d’un dialogue se trouve-t-il modifié en passant une frontière ? Les remakes sont-ils indispensables pour faire circuler des films à forte coloration culturelle locale ? (ex : Bienvenue chez les Chtis). Enfin peut-on noter des évolutions quant à la réception du cinéma européen en Europe et à l’extérieur de l’Europe ?

Les propositions de contributions devront être soumises, en français ou en anglais à Isabelle Le Corff et Martin Barnier pour le 15 février 2012. Après examen des propositions par le comité éditorial des Cahiers de l’AFECCAV, les auteurs dont les propositions auront été retenues s’engageront à remettre leur contribution pour le 1er juin 2012.

Apprentissage des langues et TICE

Un livre en anglais sur l’apprentissage des langues secondes grâce aux TICE :

Second Language Teaching and Learning with Technology: Views of Emergent Researchers. 2011. Edited by Sylvie Thouësny and Linda Bradley. Dublin: Research-publishing.net. 229 p. 978-1-908416-00-1

Sommaire :

Introduction on Views of Emergent Researchers in L2 Teaching and Learning with Technology – Sylvie Thouësny and Linda Bradley

Personal Learning Environments in Higher Education Language Courses: An Informal and Learner-Centred Approach – Ilona Laakkonen

QuickAssist: Reading and Learning Vocabulary Independently with the Help of CALL and NLP Technologies – Peter Wood

Self-assessment and Tutor Assessment in Online Language Learning Materials: InGenio FCE Online Course and Tester – Ana Sevilla-Pavón, Antonio Martínez-Sáez, and José Macario de Siqueira

Mobile-Assisted Language Learning: Designing for Your Students – Agnieszka Palalas

A Design for Intercultural Exchange – An Analysis of Engineering Students’ Interaction with English Majors in a Poetry Blog – Linda Bradley, Berner Lindström, Hans Rystedt, and Magnus Gustafsson

Developing Sociolinguistic Competence through Intercultural Online Exchange – Mathy Ritchie

Second Language Learning by Exchanging Cultural Contexts through the Mobile Group Blog – Yinjuan Shao

Dynamically Assessing Written Language: To what Extent Do Learners of French Language Accept Mediation? – Sylvie Thouësny

Computer-Mediated Negotiated Interactions: How is Meaning Negotiated in Discussion Boards, Text Chat and Videoconferencing? – Cédric Sarré

Présentation des associations d’études françaises en Corée

Voici une brève présentation des associations d’études françaises en Corée. Nous avons indiqué le nom actuel du président, du secrétaire général et du rédacteur en chef. Il suffit de cliquer sur son nom pour lui envoyer un message ou sur le nom de l’association pour accéder à son site Internet. Merci de nous signaler tout erreur ou changement.

La présidente actuelle de l’ACEF est SONG Ki-Jeong (송기정), Université féminine Ewha (이화여자대학교). Le secrétaire se nomme KIM Ho Young (김호영), Université Hanyang (한양 대학교). Le rédacteur en chef de la Revue d’Etudes Françaises est KIM Seong-Taek (김성택),  Université nationale Kyongpook (경북대학교). La revue est trimestrielle ; elle paraît en février, en mai, en août et en novembre.

Le président actuel de l’ACFCO est IM Jong Bo (임종보), Université Pai Chai. Le secrétaire se nomme OH Jung Sook (오정숙), Université Kyung Hee (경희대). Les deux rédacteurs en chef de la revue French Cultural Studies sont PARK Hyoung Seop (박형섭), Université nationale Pusan, et LI Hong (이 홍), Université Inha (인하대학교).

Nous sommes directement affiliés à cette association. La présidente actuelle de la CFAF est IM Hye-Gyong (임혜경), Université Sookmyung. Le secrétaire se nomme JEONG SangHyun (정상현), Université Sookmyung. Les deux rédacteurs en chef de la revue Etudes de la Culture Française et des Arts en France sont HWANG Hye Young (황혜영), Université Seowon, et KO Bong-Mann (고봉만), Université Chungbuk. La revue est trimestrielle ; elle paraît en février, en mai, en août et en novembre.

Le président actuel de la SCELLF est KANG Choong Kwon (강충권), Université Ajou. Le secrétaire se nomme KIM Yong Hyun (김용현), Université Ajou. Les trois rédacteurs en chef de la revue sont KIM Hyung-Lae (김형래), Université nationale Kyongpook (경북대학교), PARK Jung-Sup (박정섭), Université Sogang (서강대학교), et IM Heon (임헌), Université Inha (인하대학교).

Le président actuel de la SCLLF est YOUH Seuk Ho (유석호), Université Yonsei. Le secrétaire se nomme SHIN Eun-Young (신은영), Université nationale de Séoul (서울대). Le rédacteur en chef de la revue Etudes de Langue et Littérature Françaises est KIM Han-Sik (김한식), Université Chung-Ang. La revue est trimestrielle ; elle paraît en mars (uniquement en français), en juin, en septembre et en décembre.

La présidente actuelle de la SEFC est KIM Eun-Ja (김언자), Université nationale Kangwon. Le secrétaire se nomme SONG Chi-Man (송치만), Université Konkuk. Les deux rédacteurs en chef de la Revue d’Etudes Franco-Coréennes sont LEE Sun Kyoung (이선경), Université féminine Sungshin, et LEE Kyung Lae (이경래), Université Kyung Hee (경희대). La revue est trimestrielle ; elle paraît en février, en mai, en août et en novembre.

%d blogueurs aiment cette page :