Compte rendu des deux conférences Ladmiral à Séoul le 14 mai 2011

Afin de célébrer la présence à Séoul de Monsieur Jean-René LADMIRAL, professeur à l’Université de Paris X Nanterre et à l’ISIT, et de Madame Mayuko UEHARA, maître de conférences à l’Université Meisi de Tokyo, deux conférences étaient organisées le 14 mai 2011 dans la capitale sud-coréenne.

 

La conférence internationale de l’IEP s’est déroulée de 9h30 à 13h dans la salle 503 du Bâtiment international de l’Université Hankuk des études étrangères et avait pour thème « Traduction et Philosophie : pour la philosophie de la traduction ». Toutes les communications étaient en l’honneur de Monsieur Jean-René LADMIRAL. Nous tenons à chaudement féliciter les organisateurs pour avoir proposé une interprétation simultanée en coréen et en français ainsi que les étudiants pour avoir assuré cette interprétation.

Après le traditionnel discours d’ouverture de Monsieur Seong-Woo YUN, directeur de l’Institut des études philosophiques, et le discours de bienvenue de Monsieur Chul PARK, président de l’Université Hankuk des études étrangères, Monsieur Seong-Woo YUN et Madame Hyang LEE, tous deux professeurs de l’Université d’accueil, nous ont proposé une communication à deux voix intitulée « Pourquoi traduire Ladmiral ? » Après avoir brossé un tableau de l’état de la traductologie en Corée, ils nous ont entretenus sur les philosophes de la traduction en s’intéressant plus particulièrement à Jean-René Ladmiral.

Madame Mayuko UEHARA, maître de conférences à l’Université Meisi de Tokyo, a ensuite prononcé une communication intitulée « La Philosophie de la traduction et la Genèse de la philosophie japonaise : une lecture de Ladmiral ». Après avoir fait un point sur la réciprocité entre philosophie et traduction, elle nous a montré les liens et les divergences entre la pensée traditionnelle japonaise et la philosophie occidentale.

Monsieur Jean-René LADMIRAL, professeur à l’Université de Paris X Nanterre et à l’ISIT, a enchanté l’assistance par son intervention à la fois pointue et pédagogique sur le thème « L’Épistémologie de la traduction : sur le discours méta-traductif de la traductologie ». Après avoir rappelé en préambule que le propre du philosophe était d’en dire moins tout en coupant les cheveux en quatre, il est revenu en détail sur son quatrain traductologique, qui correspond aux quatre âges de la traductologie (prescriptive, descriptive, inductive et productive), et sur sa dichotomie qui a fait école entre sourciers et ciblistes.

Madame Hee-Young PARK, professeur à l’Université Hankuk des études étrangères, a conclu cette matinée par une communication intitulée « L’Esthétique du même et de l’autre : modus cogitandi et la philosophie de la traduction ». Elle a rappelé à juste titre que la traduction philosophique constitue l’art créateur du tissage du même et de l’autre et qu’elle consiste à transcender cette opposition.

 

La conférence de l’après-midi sur le thème « Esthétique et Philosophie de la traduction » s’est tenue de 15h à 18h dans la salle 215 du Bâtiment de la Faculté des Lettres de l’Université Korea. Elle était organisée par l’équipe BK21 de formation des critiques des traductions rattachée à l’Institut d’études de traduction et de rhétorique. Elle mettait de nouveau à l’honneur deux des conférenciers du matin, Monsieur Jean-René LADMIRAL et Madame Mayuko UEHARA.

Monsieur Jean-René LADMIRAL a ouvert le bal en nous entretenant sur l’« Esthétique de la traduction ». Il a clairement motivé son utilisation du terme d’«esthétique » pour la traduction des œuvres littéraires par rapport aux autres vocables concurrents et lui a donné pour objet l’étude du décalage que peuvent connaître les genres littéraires entre cultures différentes. Cette catégorie a l’avantage de problématiser l’immémoriale question du littéralisme et de lui conférer une ampleur philosophique.

Madame Mayuko UEHARA a clos les débats fort stimulants de la journée en traitant du sujet « La Question philosophique sous l’angle de la traduction : la clairvoyance de Nishida Kitarô ». Elle nous a plus particulièrement exposé les problèmes de traduction des concepts philosophiques occidentaux en japonais et de quelles manières Nishida Kitarô en a résolu certains en ayant recours à des néologismes.

Franck Barbin

Advertisements

À propos de franckbarbin

French Professor at Hanyang University President of the AFC (Acteurs du Français en Corée) https://flecoree.wordpress.com

Publié le 18/06/2011, dans Réunions et colloques, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Giron Torres Annie (Goeury)

    Le commentaire est pour Mme Mayuko Uehara que je cherche à féliciter et à joindre par mail, en souvenir de nos années d’amitié à l’université de Paris VII à Paris, et ensuite …
    J’ai changé d’adresse mail et de téléphone et serai ravie d’avoir de ses nouvelles.
    Annie GIron Torres (Goeury)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :